Ecoutez Radio Sputnik
    Production de pétrole (image d'illustration)

    Moscou commente la reprise par les USA des importations de pétrole vénézuélien

    © AP Photo / Hasan Jamali
    International
    URL courte
    301382
    S'abonner

    «Et c’est toujours comme ça. Ils incitent tout le monde à faire une chose, puis font volte-face en entourloupant ceux qui ont cédé», a indiqué sur Facebook la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères en commentant la reprise des importations de pétrole vénézuélien par les États-Unis.

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a commenté sur sa page Facebook la reprise par les États-Unis des importations de pétrole en provenance du Venezuela.

    Il y a deux mois, rappelle-t-elle, les médias citaient l'envoyé spécial américain pour le Venezuela Elliott Abrams, lequel déclarait que les États-Unis cherchaient à isoler totalement le Président Nicolas Maduro et surtout à bloquer les transactions commerciales avec le Venezuela qui profitaient à M. Maduro.

    Mais désormais, les médias rapportent que les États-Unis ont repris leurs importations de pétrole vénézuélien entre le 11 et le 17 mai, après une pause de deux semaines. Ces importations se sont chiffrées à 49.000 barils par jour durant la semaine qui s’est achevée le 17 mai, précise Mme Zakharova.

    «Et c’est toujours comme ça. Ils incitent tout le monde à faire une chose, puis font volte-face en entourloupant ceux qui ont cédé», a constaté la responsable.

    Fin janvier 2019, Washington a introduit un volet de sanctions à l'encontre des autorités vénézuéliennes, en vertu duquel la compagnie pétrolière nationale PDVSA n'était plus autorisée à bénéficier des revenus de son commerce avec les États-Unis tandis que ses avoirs à l'étranger étaient bloqués. Caracas a qualifié ces mesures d'illégales, accusant les États-Unis de chercher à mettre la main sur les réserves de pétrole vénézuéliennes.

    Tags:
    importations, pétrole, sanctions, Elliott Abrams, Nicolas Maduro, Maria Zakharova, Venezuela, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik