Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    Les risques de l’installation d’un nouveau radar US en Norvège évalués par Moscou

    © AFP 2019 Alexander Nemenov
    International
    URL courte
    6292
    S'abonner

    Moscou prendra des mesures pour garantir sa sécurité à la suite de la modernisation prévue d'un radar américain en Norvège, car «il y a tout lieu de penser» qu'il «surveillera le territoire de la Russie», la question concernant «le contexte global de préservation de la stabilité dans le Nord», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    La Russie adoptera des mesures appropriées pour garantir sa sécurité à la suite de la modernisation prévue du radar américain Globus II situé à Vardo, en Norvège, à peine à une cinquantaine de kilomètres de la frontière russe, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    «Il y a tout lieu de penser que le radar surveillera le territoire de la Russie et deviendra partie intégrante du système de défense antimissile américain», a indiqué la porte-parole du ministère, Maria Zakharova.

    Elle a ajouté dans ce contexte que la Norvège a refusé à maintes reprises à la Russie toute consultation sur le sujet.

    «Il est évident que la question du radar américain dans cette région ne relève pas uniquement de la Norvège, mais concerne le contexte global de préservation de la stabilité et de prévisibilité dans le Nord», a fait remarquer Maria Zakharova.

    Avant de constater:

    «Ce n'est un secret pour personne: ces informations sont directement communiquées aux États-Unis […] Nous avons régulièrement posé la question à la partie norvégienne, mais les officiels norvégiens esquivent les explications sur les objectifs du radar modernisé.»

    Maria Zakharova a souligné que la Russie se devait de réagir à la modernisation du radar.

    «Il est évident que les préparatifs militaires près des frontières russes, que ce soit directement la frontière russe ou une autre, ne peuvent pas être ignorés par notre pays, comme d'ailleurs par tout autre. Cela étant, nous partons du fait que des mesures seront prises en réaction pour garantir notre sécurité.»

    Le système Globus est un projet conjoint de la Force aérienne des États-Unis et des services norvégiens de renseignement. Le déploiement du système devrait intervenir d'ici 2020 et coûter un milliard de couronnes norvégiennes (environ 103 millions d'euros), selon la Société norvégienne de radiodiffusion (NRK). Vardo devrait également accueillir le nouveau système de radars Globus III, avait précédemment annoncé NRK.

    Tags:
    modernisation, consultations, contre-mesures, stabilité, frontière, radar, NRK, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, États-Unis, Norvège, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik