International
URL courte
20422
S'abonner

Empêtrée dans des négociations sur le Brexit, la Première ministre britannique Theresa May quittera son poste le 7 juin. La reine Elisabeth II a déjà été informée de sa démission.

Theresa May a annoncé sa décision de démissionner de son poste de cheffe du Parti conservateur au pouvoir au Royaume-Uni et, par conséquent, de celui de Premier ministre. Sa déclaration est survenue lors de son discours devant sa résidence officielle au 10 Downing Street.

Mme May a précisé qu'elle démissionnerait de ses fonctions de cheffe du Parti conservateur et donc de cheffe du gouvernement le 7 juin. C'est au bord des larmes qu'elle a exprimé «un profond regret de ne pas avoir été capable de mettre en œuvre le Brexit.»

«Il est maintenant clair pour moi qu'il est dans l'intérêt du pays qu'un nouveau Premier ministre dirige cet effort. Ainsi, j'annonce aujourd'hui que je démissionnerai de mes fonctions de dirigeante du Parti conservateur et unioniste le vendredi 7 juin», a-t-elle déclaré.

En fonction depuis juillet 2016, dans la foulée du référendum lors duquel une majorité de Britanniques se sont prononcés pour la sortie de leur pays de l'UE, Theresa May a échoué à trois reprises depuis la mi-janvier à faire adopter l'accord de retrait négocié avec Bruxelles.

Le Brexiteur Boris Johnson, son ancien ministre des Affaires étrangères, fait pour l'heure figure de favori pour sa succession.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
Brexit, Theresa May, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook