Ecoutez Radio Sputnik
    Брифинг официального представителя МИД России М. Захаровой

    C’est la fin du mois de mai! Moscou trouve logique la démission de Theresa May

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    7280
    S'abonner

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères juge logique la démission le 7 juin de la Première ministre britannique Theresa May, n’hésitant pas à faire un parallèle avec la fin du mois de mai.

    Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, estime logique l’annonce faite ce vendredi 24 mai par la Première ministre britannique Theresa May quant à sa démission à venir le 7 juin, s’autorisant même par un trait d’humour le rapprochement entre le nom de la ministre et le changement de mois à venir, de mai à juin.

    «C’est logique: June ends May («le mois de mai se termine avec le début de juin»), a-t-elle écrit sur Facebook.

    Maria Zakharova a également partagé la vidéo de l’annonce par la Première ministre britannique de sa démission dans laquelle Mme May commence à pleurer. La publication est accompagnée par la légende «L'Oscar»

    Vendredi 24 mai au matin, devant la célèbre porte noire du 10 Downing Street, Theresa May a annoncé larmoyante qu’elle démissionnerait le 7 juin, laissant à son successeur un pays divisé. Affirmant son «regret profond de ne pas avoir pu mettre en œuvre le Brexit», la Première ministre a poursuivi: «Mon successeur devra aboutir à un consensus. Ce consensus sera possible seulement si, des deux côtés du débat, on accepte un compromis». Un avertissement qui s’adresse en particulier à Boris Johnson, ancien ministre des Affaires étrangères, grand favori à sa succession et partisan d’un Brexit dur.

    Elle restera en fonction jusqu’à ce qu’un nouveau leader du parti conservateur soit nommé, d’ici au 20 juillet. 

    «Je sais que le parti conservateur peut se renouveler dans l’année qui vient. Je sais que nous pouvons mettre en œuvre le Brexit», a affirmé Theresa May en partant.

    En fonction depuis juillet 2016, dans la foulée du référendum lors duquel une majorité de Britanniques se sont prononcés pour la sortie de leur pays de l'UE, Theresa May a échoué à trois reprises depuis la mi-janvier à faire adopter l'accord de retrait négocié avec Bruxelles.

    Tags:
    démission, politique, Brexit, Boris Johnson, Theresa May, Maria Zakharova, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik