International
URL courte
10331
S'abonner

Les radicaux bourrent des véhicules d'explosifs pour créer une brèche dans la défense de l’armée syrienne, a annoncé le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Victor Kouptchichine. En deux jours, plus de 800 djihadistes sont arrivés dans le sud-ouest de la zone de désescalade d’Idlib.

Des kamikazes djihadistes équipent jusqu'à quatre véhicules bourrés d'explosifs pour briser la ligne des troupes gouvernementales syriennes dans le gouvernorat de Hama, a annoncé ce vendredi 24 mai le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Victor Kouptchichine.

«Nous avons appris que les chefs de groupes terroristes préparaient de 2 à 4 véhicules bourrés d’explosifs pilotés par des kamikazes pour percer la défense des troupes syriennes», a-t-il indiqué.

Le général Kouptchichine a ajouté qu’il y avait toujours un risque élevé de mise en scène d’attaques chimiques contre les civils, que les radicaux comptent imputer à l’armée gouvernementale.

Selon lui, les radicaux transfèrent des renforts, des armements et du matériel dans la région de Kafr Nabuda, dans le gouvernorat de Hama. En deux jours, plus de 800 djihadistes, au moins sept chars, trois véhicules blindés de combat d’infanterie et 15 pick-ups équipés de mitrailleuses de gros calibre sont arrivés dans le sud-ouest de la zone de désescalade d’Idlib.

Les forces syriennes continuent de repousser les attaques des radicaux du groupe Hayat Tahrir al-Cham* dans le sud-ouest de la zone de désescalade d’Idlib. Ces dernières 24 heures, elles ont éliminé 350 djihadistes et détruit six chars et véhicules blindés de combat d’infanterie, trois lance-roquettes multiples et d’autres équipements utilisé par les radicaux.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Tags:
Hayat Tahrir al-Cham, Victor Kouptchichine, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Hama, kamikaze, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook