International
URL courte
13562
S'abonner

Expliquant que l’Iran cherchait à tisser des relations équilibrées avec ses voisins du Golfe, le ministre iranien des Affaires étrangères a proposé d’échanger avec eux des garanties de non-agression. Il a également assuré que Téhéran se défendrait contre tout «effort de guerre» dirigé contre lui.

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a proposé dimanche 26 mai un «pacte de non-agression» entre l'Iran et ses voisins du Golfe, ajoutant que Téhéran désirait bâtir des relations équilibrées avec tous les États de cette région.

En déplacement en Irak, le ministre iranien des Affaires étrangères a assuré que son pays n'avait pas violé ses engagements pris dans le cadre de l'accord de 2015 sur son programme nucléaire contrairement aux États-Unis qui, d’après lui, sont en contradiction avec les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Sur fond d’escalade des tensions avec Washington qui renforce sa présence militaire dans la région, M.Zarif a souligné que la République islamique se défendrait contre tout «effort de guerre» dirigé contre elle, qu'il soit économique ou militaire.

M.Zarif s'exprimait à l'issue d’un entretien avec son homologue irakien, Mohamed Ali al Hakim.

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont exacerbées, alors que les États-Unis ont annoncé le déploiement dans le Golfe du porte-avions Abraham Lincoln et de bombardiers B-52, invoquant des «menaces» de la part de l'Iran.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a cependant minimisé samedi 18 mai la possibilité d'une nouvelle guerre dans la région. À l'issue d'une visite en Chine, M.Zarif s'est dit «certain […] qu'il n'y aurait pas de guerre puisque nous ne souhaitons pas de conflit et puisque personne ne se fait d'illusion quant à sa capacité à affronter l'Iran dans la région», a rapporté l'agence officielle Irna.

Lire aussi:

En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
«Va chier, connard»: hué en pleine course, un quadruple vainqueur du tour de France s’emporte – vidéo
Tags:
Golfe persique, Pays du Golfe, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook