International
URL courte
0 41
S'abonner

Un groupe de personnes, a priori des Gilets jaunes, ont lancé des projectiles sur la façade du siège du Parti socialiste, en pleine journée d’élections régionales, fédérales et européennes en Belgique, indiquent des médias belges se référant à la porte-parole de la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles. Une vingtaine d’entre eux a été interpellée.

Une vingtaine des fauteurs de troubles qui avaient lancé des projectiles — bombes de peinture — sur la façade du siège du Parti socialiste en Belgique ce dimanche 26 mai a été arrêtée, a déclaré la porte-parole de la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles, Ilse Van de Keere.

​​D'après Ilse Van de Keere, les personnes qui ont commis cet acte étaient issues du mouvement des Gilets jaunes.

Après leurs lancers de projectiles, ces individus ont continué leur chemin vers la Gare centrale, la rue du Marché aux Herbes, pour ensuite se réfugier dans un magasin de montres de la rue au Beurre, où les forces de l'ordre ont pu les interpeller, a précisé la porte-parole de la police.

Arrivé sur les lieux après l’incident, un correspondant de Sputnik a appris que de la peinture jaune avait été projetée sur le siège du parti. Comme il a pu le constater, une tache jaune est effectivement visible à l’entrée.

Lire aussi:

Coronavirus, en continu: le pic en Île-de-France prévu vers le 6 avril
Peut-on craindre un retour du Covid-19 après la pandémie actuelle? Un virologue répond
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Tags:
gilets jaunes, façade, peinture, projectiles, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook