Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Les activistes d’une «police de la charia» condamnés à une amende en Allemagne

    CC BY 2.0 / Blogtrepreneur
    International
    URL courte
    6210

    Trois ans après la fin du premier procès, les sept hommes ayant patrouillé en 2014 dans les rues d’une ville allemande en guise de «police de la charia» ont été condamnés à verser des amendes de différents montants.

    Le tribunal de Wuppertal, ville industrielle de l’ouest de l’Allemagne, a condamné à une amende sept membres de la «police de la charia» qui a opéré dans les rues de cette agglomération, rapporte le Rheinsische Post.

    Sans avoir obtenu le feu vert des autorités, les individus en question ont en effet commencé à patrouiller en 2014 les rues de la ville. Vêtus d’un uniforme, ils appelaient les musulmans de la ville à respecter les normes de la charia qui prohibe entre autres la consommation d’alcool et les jeux de hasard.

    Reconnus par la justice coupables de violations de la législation sur le port de l’uniforme, ces hommes –dont l’âge varie de 27 à 37 ans- devront payer des amendes d’un montant allant de 300 à 1.800 euros. Le tribunal a en outre estimé que les activistes avaient opté exprès pour l’uniforme afin de semer le trouble et la peur chez les habitants.

    Ce n’est pas la première fois que ces sept-là comparaissent devant la justice: en 2016, l’affaire était close. Mais deux ans plus tard, la Cour fédérale a fait rouvrir le dossier, estimant que le tribunal n’avait alors pas pris en compte une série de facteurs, en particulier l’effet terrorisant que les gilets portés par les activistes et arborant l’inscription «police de la charia» avait pu avoir sur les musulmans de la ville.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    charia, amende, islam, police, Wuppertal, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik