International
URL courte
9551
S'abonner

Sur fond d’aggravation des relations commerciales entre les États-Unis et la Chine, cette dernière cherche du soutien auprès de ses autres partenaires, notamment la Russie et les pays d’Asie centrale, écrit le journal South China Morning Post.

Pékin cherche des opportunités de renforcer ses liens avec ses partenaires régionaux comme la Russie et les pays d'Asie centrale sur fond de tensions accrues avec les États-Unis, informe le quotidien hongkongais South China Morning Post.

Le Président chinois est attendu à Saint-Pétersbourg en juin pour une rencontre avec son homologue russe dans le cadre du Forum économique international, selon le conseiller du Président russe Youri Ouchakov. Cela sera la deuxième visite du chef d'État chinois au Forum de Saint-Pétersbourg.

Le Président Xi Jinping se rendra également dans la capitale du Kirghizstan, Bichkek, où se tiendra le sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), ainsi que le forum sur la sécurité régionale à Douchanbé, au Tadjikistan.

Le quotidien souligne que les dernières démarches diplomatiques des deux pays marquent une compétition entre la Chine et les États-Unis sur plusieurs domaines, notamment le commerce et les technologies, ainsi que la mer de Chine méridionale et l'Arctique, où Pékin collabore avec Moscou, cette collaboration étant largement critiquée par les États-Unis.

Le 10 mai, Donald Trump a fait passer de 10% à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles. En représailles à ces mesures du Président états-unien, Pékin a annoncé une augmentation de ses droits de douane sur des produits américains représentant 60 milliards de dollars d'importations annuelles.

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Hydroxychloroquine: «Le gouvernement, par bêtise ou par corruption, refuse un traitement qui peut sauver des vies»
Tags:
commerce, tensions, sanctions, économie, négociations, politique, États-Unis, Asie, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook