Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Le diplomate russe arrêté au Kosovo est hospitalisé pour une «grave blessure à la tête»

    © AP Photo / Visar Kryeziu
    International
    URL courte
    20260
    S'abonner

    Le Russe travaillant pour une mission de l'Onu au Kosovo et arrêté, puis relâché ce 28 mai par la police kosovare, a été hospitalisé à Kosovska Mitrovica pour «une grave blessure à la tête», a confirmé à Sputnik le médecin de l'établissement qui l'a pris en charge.

    Le diplomate russe Mikhaïl Krasnochtchekov a été transféré dans un hôpital de Kosovska Mitrovica avec des blessures graves à la tête, a déclaré à Sputnik le médecin de l’établissement Zlatan Elek.

    «Il a été gravement blessé et a une fracture de l'os zygomatique, ce qui est classé comme blessure grave», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et de préciser à Sputnik qu'«alors que l'homme n'était pas armé, il a été blessé par un coup de crosse de fusil sur la tête».

    Le diplomate en question, travaillant pour la Mission d'administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (MINUK), et un collègue à lui, ont été arrêtés le 28 mai au matin par la police kosovare dans le nord du pays. Si, par la suite, il a été signalé que le Russe avait été relâché.

    Comme l'indique le docteur Elek, d'après ses informations, les deux diplomates se sont retrouvés par hasard dans la zone où ont débarqué les forces spéciales kosovares.

    Suite à l'arrestation du citoyen russe par la police kosovare, l'ambassade de Russie en Serbie a demandé la libération immédiate du diplomate exigeant «que les responsables de cet acte flagrant soient traduits en justice».

    Tags:
    blessure, diplomates, médecine, MINUK, ONU, Kosovo, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik