International
URL courte
8287
S'abonner

D’après l’oligarque ukrainien Igor Kolomoïski, cité par le Financial Times, le Président ukrainien doit proclamer que le gouvernement se trouve en situation de défaut de paiement et ne peut donc payer sa dette au Fonds monétaire international. Toujours d’après lui, l’Occident se sert de l’Ukraine pour porter un coup à la Russie.

L'oligarque ukrainien Igor Kolomoïski a déclaré dans une interview au Financial Times que le Président de son pays Volodymyr Zelensky devait proclamer que le gouvernement se trouvait en situation de défaut de paiement afin d'éviter à l'Ukraine de payer sa dette au Fonds monétaire international.

«Nous devons adopter une attitude semblable à la Grèce face à nos créanciers. […] En 2015, Athènes a fait face à ses créanciers pour devenir le premier pays développé à ne pas rembourser son crédit au FMI. […] Combien de fois ça a été le cas en Argentine? Et qu'est-ce qui s'est passé? Ils ont tout restructuré et tout est rentré dans l'ordre», a insisté Igor Kolomoïski dans son entretien.

D'après lui, la victoire de Zelensky aux élections illustre l'envie du peuple ukrainien d'une pause dans les réformes, également demandée par le FMI, ainsi que l'éradication de la corruption.

«Si Zelensky l’écoute [l’Occident, ndlr] et n’applique pas ses propres décisions, il terminera comme Porochenko. Il y connaîtra les mêmes taux de popularité: cinq, 10 ou 15% au lieu de 73% [avec lesquels Zelensky a gagné les élections, ndlr]», a justifié l’homme d’affaires.

Et d’ajouter que les États-Unis et l’Union européenne devaient annuler la dette ukrainienne pour compenser les souffrances subies par l’Ukraine durant sa «confrontation» avec la Russie.

«Cela est votre jeu, votre géopolitique. Vous n'êtes pas intéressés par l'Ukraine. Vous voulez faire mal à la Russie et l'Ukraine n'est qu'un prétexte», a déclaré Igor Kolomoïski au Financial Times.

Lire aussi:

Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Tags:
confrontation, défaut de paiement, intérêts nationaux, interview, conflit, politique, Fonds monétaire international (FMI), Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook