International
URL courte
24231
S'abonner

Le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump a déclaré le 29 mai qu'il n'y avait aucune autre raison pour l'Iran de renoncer à l’accord nucléaire que celle de développer ses propres armes nucléaires. Selon lui, Téhéran est «très vraisemblablement» derrière les actes de sabotage du 12 mai contre quatre navires au large du port de Fujaïrah.

Sans disposer de davantage de centrales nucléaires, il n’y a aucune raison pour l'Iran de stocker plus d'uranium faiblement enrichi comme il envisage de le faire, a affirmé mercredi devant des journalistes le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton.

«Ils n'ont aucune raison de le faire, à moins que ce ne soit pour réduire le temps de passage aux armes nucléaires», a expliqué M.Bolton.

Il a également accusé l'Iran d'être derrière les actes de sabotage du 12 mai contre quatre navires à l'entrée du Golfe, lesquels ont contribué à l'accroissement des tensions dans la région.

Les bateaux - deux pétroliers saoudiens plus un norvégien ainsi qu'un cargo émirati - ont été la cible de «mines navales, très vraisemblablement iraniennes», a-t-il indiqué.

Les États-Unis ont mené une enquête conjointe avec d'autres pays, dirigée par les Émirats, concernant ces incidents qui ont fait monter la tension dans la région. «Il n'y a aucun doute dans l'esprit de qui que ce soit à Washington sur l'identité du responsable de cette situation», a dit M.Bolton.

Le responsable américain a aussi fait état d'une «attaque infructueuse dans le port saoudien de Yanbu quelques jours avant celle des pétroliers».

Il n'a cependant apporté aucune précision sur cette «attaque» qui aurait visé la principale ville pétrolière de l'ouest du royaume saoudien.

Cette visite du conseiller de Donald Trump intervient à la veille de trois sommets organisés à La Mecque en Arabie saoudite à la demande de Riyad, qui entend isoler davantage son grand rival iranien au Proche-Orient.

Alors que le sommet de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) était prévu de longue date, Riyad a convoqué deux autres réunions, celle du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et celle de la Ligue arabe.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
nucléaire, Donald Trump, Iran, John Bolton
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik