Ecoutez Radio Sputnik
    Logo du FBI

    Accusé de discrimination, le FBI au cœur d'un scandale

    © AFP 2019 Mandel Ngan
    International
    URL courte
    5214
    S'abonner

    16 femmes ayant suivi le programme de formation du FBI ont accusé l'organisation de discrimination raciale et sexuelle, ainsi que de harcèlement exercé par des instructeurs masculins, selon The New York Times, lequel souligne qu’elles ont poursuivi le FBI en justice.

    16 anciennes recrues du FBI ont poursuivi cette organisation en justice mercredi 29 mai, relate The New York Times en se référant à leur requête.

    Il s’agit de femmes ayant suivi une formation dans l'académie de Quantico, en Virginie. Elles ont fait état d’un environnement de travail hostile, d’harcèlement sexuel et de plaisanteries inappropriées, selon la plainte.

    Par exemple, une femme a partagé qu'un instructeur avait qualifié une stagiaire afro-américaine de «tête de spaghetti» en référence à ses tresses. Elle a également affirmé que les agents de formation faisaient des avances sexuelles répétées.

    En outre, selon le document, les instructeurs ont infligé des amendes à des recrues de sexe féminin «nettement plus sévères qu’à leurs collègues masculins».

    En particulier, les hommes ont été autorisés à repasser certains examens, tandis que les femmes se sont vues refuser la même possibilité, les instructeurs leur faisant remarquer leur manque de décence et de maturité émotionnelle lorsqu’elles s’en sont plaintes.

    «Le véritable objectif de la poursuite judiciaire est de changer la culture du FBI», a déclaré David J. Shaffer, leur avocat.

    Parmi celles-ci, sept travaillent toujours pour le FBI. Certaines n'ont pas utilisé leurs vrais noms, craignant des représailles.

    Dans le cadre de cette action en justice, elles ont demandé un examen du processus d'évaluation de la formation, plus de femmes formatrices et le versement à chacune des victimes de 300.000 dollars (environ 270.000 euros) pour le stress émotionnel subi à l’époque.

    Le FBI a refusé de commenter ces accusations mais a déclaré dans un communiqué être «déterminé à créer un environnement de travail où tous nos employés sont valorisés et respectés».

    Tags:
    instructeurs, harcèlement, travail, formation, requête, discrimination, hommes, femmes, FBI, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik