Ecoutez Radio Sputnik
    Pollution marine

    Après les Philippines, la crise des ordures fait réagir la Malaisie (images)

    CC BY 2.0 / Ed Bierman / Art made from plastic trash in the sea
    International
    URL courte
    580
    S'abonner

    La Malaisie réexpédiera 3.000 tonnes de déchets plastiques aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et au Canada, a annoncé la ministre malaisienne en charge de l’Énergie, de l’Environnement et des Sciences.

    La ministre malaisienne en charge de l'Énergie, de l'Environnement et des Sciences, Yeo Bee Yin, a déclaré le 28 mai lors d'une conférence de presse que son pays comptait renvoyer des tonnes de déchets plastiques à leurs expéditeurs.

    Elle estime que la Malaisie et d'autres pays en développement ont été pris pour des décharges après que la Chine a interdit l'importation dans son pays de déchets plastiques en 2018.

    Yeo Bee Yin a ajouté que les 60 conteneurs remplis de déchets, qui ont été passés en contrebande par des entreprises clandestines en Malaisie afin d'y être recyclés, seraient renvoyés vers leurs pays d'origine.

    Les dix premiers conteneurs devraient être réexpédiés d'ici deux semaines, a précisé la ministre en présentant le contenu des cartons du port de Kuala Lumpur. Parmi les déchets se trouvaient notamment des fils électriques en provenance du Royaume-Uni, des bouteilles de produits laitiers australiens, des CDs du Bangladesh, ainsi que des déchets ménagers et électroniques des États-Unis, du Canada, du Japon, d'Arabie saoudite et de Chine.

    «Nous exhortons les pays développés à revoir les procédures de traitement de leurs déchets plastiques et à cesser d'envoyer des déchets aux pays en développement», a-t-elle conclu, qualifiant cette pratique «d'inéquitable et de non-civilisée».

    Auparavant, les Philippines ont rappelé leur ambassadeur et leurs consuls au Canada après que le pays n'a pas respecté l'exigence du Président philippin Rodrigo Duterte de rapatriement par le Canada de ses déchets vers son territoire avant le 15 mai. Il avait également menacé de «déclarer la guerre» au Canada si le pays ne réglait pas immédiatement la situation. Le gouvernement canadien a ensuite promis de rapatrier d'ici la fin du mois de juin 2019 ses déchets présents aux Philippines.

    Tags:
    pollution, déchets, Royaume-Uni, Arabie Saoudite, Japon, Canada, États-Unis, Chine, Philippines, Malaisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik