International
URL courte
11973
S'abonner

Une fusée Proton M a mis en orbite le satellite de télécommunication russe Yamal 601, construit par l’entreprise franco-italienne Thales Alenia Space. Il possède la bande passante la plus puissante. Le lancement a eu lieu depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.

Le satellite Yamal-601 de l'opérateur russe Gazprom Space Systems (GSS) a été mis en orbite jeudi 30 mai à 20h42 (heure de Moscou) par une fusée Proton M/Breeze M depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Parmi tous les satellites de communications russes, celui-ci possède la bande passante la plus puissante.

L’entreprise franco-italienne Thales Alenia Space, basée à Toulouse et Cannes, est le concepteur du Yamal-601, qu’elle a ensuite livré à l’opérateur russe Gazprom Space Systems (GSS).

Le satellite Yamal-601 remplacera le Yamal-202 à la position orbitale 49°E et assurera la livraison des services économiques et d’accès à Internet en bande K. Sa zone de couverture s’étendra sur une partie importante de la Russie et de l’Europe, des pays des CEI, de l’Asie du Sud-Est et du Proche Orient.

Une fois le satellite mis en orbite, le directeur général de Roscosmos, Dmitri Rogozine, a publié sur Twitter une photo de la fusée accompagnée de la légende «Proton-M est un mec sérieux»:

Il s’agit du premier lancement réalisé par une fusée Proton-M et du quatrième lancement de fusée depuis le 1er janvier 2019 et le cosmodrome de Baïkonour.

Lire aussi:

Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo se propage sur la Toile
Taïwan annonce l'incursion dans son espace aérien de huit avions bombardiers et de quatre avions de chasse chinois
Le célèbre journaliste Larry King est décédé
Tags:
satellite, France, Russie, cosmodrome, Baïkonour
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook