International
URL courte
2254
S'abonner

L’Organisation de la conférence islamique a apporté son soutien aux Palestiniens avant la présentation d'un plan de paix américain. Elle a ainsi appelé samedi 1er juin ses 57 membres à boycotter les pays qui ont ouvert des ambassades à Jérusalem.

L’Organisation de la conférence islamique (OCI) a dénoncé le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, ville reconnue par les États-Unis comme la capitale d’Israël, dans un communiqué publié quelques heures après l’ouverture du sommet islamique de La Mecque, en Arabie saoudite, le 1er juin.

L'OCI a également appelé ses 57 membres à «boycotter» les pays qui ont ouvert des ambassades à Jérusalem.

Dans son communiqué, l'organisation a également souligné que «la paix et la stabilité dans la région du Proche-Orient ne seront atteintes qu'avec le retrait d'Israël des territoires occupés en 1967», en réitérant son opposition à «l'annexion par Israël du plateau syrien du Golan».

Cette position a été réaffirmée avant la présentation d'un plan de paix américain pour la Palestine et Israël préparé par le gendre et conseiller du Président américain Donald Trump, Jared Kushner.

L’OCI a enfin rappelé sa condamnation de l'islamophobie en Occident en l'attribuant à une mauvaise connaissance de la religion musulmane.

Lire aussi:

«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
Tags:
La Mecque, ambassade, Jérusalem, Palestine, États-Unis, Organisation de la coopération islamique (OIC)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook