International
URL courte
12340
S'abonner

La société américaine Northrop Grumman a annoncé vendredi 31 mai que le premier essai au feu statique de sa fusée à propergol solide OmegA avait réussi. La vidéo de l’événement, qui ne s’est pas déroulé sans anomalies, a été mise en ligne sur YouTube.

Le conglomérat américain Northrop Grumman a annoncé via Twitter le premier essai au feu statique de sa fusée OmegA.

Selon l’entreprise, le test réalisé le jeudi 29 mai à Promontory (Utah) a réussi. Les moteurs du premier étage ont fonctionné pendant 122 secondes et ont développé une poussée d’environ 9 millions de newtons.

SpaceNews a cependant constaté une anomalie, signalant qu’à la fin du test «quelque chose ne s’est pas bien passé et des étincelles ainsi que des fragments brûlants sont sortis de la buse arrière».

Kent Rominger, vice-président de Northrop Grumman, a néanmoins déclaré que ce premier test au sol avait été un succès, malgré ce léger revers final.

En octobre 2018, l'US Air Force et le Missile Systems Center ont conclu avec Northrop Grumman un contrat d'un montant de 792 millions de dollars pour achever le développement de l’OmegA.

Selon les projets de l’entreprise, la fusée à trois étages est destinée à lancer des satellites militaires et commerciaux et sera opérationnelle en 2022. Le premier lancement d’essai est prévu pour 2021.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Zemmour à Jack Lang: «Vous êtes l’idiot utile des Frères musulmans» - vidéo
Entre 40 et 70% de l’humanité sera infectée par le coronavirus dans l’année, alerte un chercheur de Harvard
Tags:
fragments, moteur, essais, fusée, Northrop Grumman, Utah
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook