Ecoutez Radio Sputnik
     Julian Assange, fondateur de WikiLeaks

    Assange ne devrait pas faire l’objet d’accusations pour la fuite de documents de la CIA

    © AP Photo/ Matt Dunham
    International
    URL courte
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (90)
    11264
    S'abonner

    Le ministère états-unien de la Justice a décidé de ne pas accuser Julian Assange de son implication dans la révélation de certaines informations top secrètes de la CIA, indique le média américain Politico. Il est expliqué que dans le cas contraire, il faudrait reconnaître leur véracité.

    Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, ne sera pas accusé du rôle qu’il a joué dans la divulgation de documents ultraconfidentiels de la CIA, a affirmé Politico, source d’information sur l’actualité des États-Unis, en se référant au témoignage d’un fonctionnaire américain et à des sources informées.

    Les procureurs ne pourront pas déposer de nouvelles accusations contre Assange pour certaines raisons. En premier lieu, à cause du manque de temps pour les avancer, parce que la loi d’extradition prévoit une période de 60 jours pour avancer les accusations à partir de la première décision judiciaire.

    La deuxième raison relève du caractère ultraconfidentiel des documents de la CIA publiés.

    Des poursuites judicaires peuvent entraîner la propagation d’autres informations secrètes. En outre, la CIA n’a jamais officiellement confirmé l’authenticité des documents publiés.

    «Il n’y a aucun doute qu’il existe certaines affaires de fuite sur la base desquelles il est impossible d’accuser le lanceur d’alerte, parce que l’information est tellement confidentielle qu’il faudra alors reconnaître son authenticité au procès pour prouver l’accusation avancée», a déclaré Mary McCord, qui avait occupé le poste d’assistant du procureur général de la sécurité nationale du ministère américain de la Justice.

    Fin mai, les États-Unis ont formulé 17 nouveaux chefs d'accusation à l'encontre du fondateur de WikiLeaks, affirmant qu'il avait publié illégalement les noms de sources classifiées et assisté l'ancienne analyste militaire américaine Chelsea Manning en vue d'obtenir l'accès à des informations top secrètes.

    Julian Assange, 47 ans, a été arrêté le 11 avril à l'ambassade d'Équateur à Londres, où il s’était réfugié depuis sept ans, à la suite d'une demande d'extradition de la part des États-Unis.

    Il a été condamné au début du mois de mai à près d'un an de prison par la justice britannique pour violation des termes de sa liberté conditionnelle lorsqu'il s'était réfugié à l'ambassade d'Équateur en 2012.

    Dossier:
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (90)
    Tags:
    lanceur d'alerte, WikiLeaks, États-Unis, département américain de la Justice, accusations, informations, fuite, justice, CIA, Julian Assange
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik