Ecoutez Radio Sputnik
    Renault Arkana

    Mariage avec Fiat Chrysler, Renault Arkana… la direction de Renault Russie se confie à Sputnik

    © Photo. Renault
    International
    URL courte
    Par Julia Belyakova
    7179
    S'abonner

    Renault a présenté à Moscou une voiture conçue pour le marché russe qui suscite l’intérêt des acheteurs du monde entier, selon Francisco Hidalgo-Marquez, le directeur marketing de la filiale en Russie. Commentant le mariage probable entre Renault et Fiat Chrysler, il a expliqué à Sputnik que «pour être compétitif, il faut être gros».

    Après la première mondiale de la Renault Arkana à Moscou, qui a été spécialement conçue pour la Russie, le groupe Renault ne compte pas s’arrêter là et continuera à se développer sur le marché russe avec d’autres modèles et une exportation vers les marchés étrangers.

    Francisco Hidalgo-Marquez, directeur marketing de Renault Russie, a confié à Sputnik la stratégie de l’entreprise, le fait qu’elle n’a pas vocation à devenir une marque haut de gamme, ainsi que la collaboration possible avec Fiat Chrysler.

    Francisco Hidalgo-Marquez, le directeur marketing de la filiale Renault en Russie
    © Photo. Renault Russie
    Francisco Hidalgo-Marquez, le directeur marketing de la filiale Renault en Russie

    «Je pense que cette voiture ne restera pas uniquement en Russie», avance Francisco Hidalgo-Marquez.

    Et de poursuivre:

    «Renault Arkana, c’est un tout nouveau modèle dans la gamme Renault et c’est un modèle qui est assez unique sur le marché, un coupé crossover, un concept qui n’existait pas du tout sur le marché global. La Russie sera un des premiers pays à la fabriquer et à la commercialiser. Ensuite, on l’exportera dans des pays de la CEI. Et il y a une autre version de ces voitures-là, de ces modèles-là qui va être fabriquée en Corée du Sud sous la marque RSM pour les marchés locaux», a détaillé le directeur marketing.

    Interrogé sur le mariage possible entre Renault et Fiat Chrysler, Francisco Hidalgo-Marquez a exposé:

    «C’est officiel que Fiat est intéressé et c’est officiel que Renault est en train d’étudier la proposition qui a été faite. Je ne peux pas vous dire plus que cela. [...] On est très attractifs parce que l’on est dans une position très forte pour tout ce qui concerne les nouvelles technologies et les véhicules électriques. On est leader en Europe.»

    L’interlocuteur de Sputnik a également avancé d'autres raisons d'étudier une collaboration entre les deux marques. En effet, il estime que «pour être compétitif, il faut être gros».

    «Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui sur le marché mondial de l’automobile, les volumes comptent. Et donc, pour être compétitif, avec tous les investissements qu’il faut faire dans les véhicules électriques, dans les véhicules autonomes, dans les nouvelles technologies, pour être compétitif, il faut être gros.»

    Il est également revenu sur les expériences et projets précédents de la marque:

    «Tout ce que l’Alliance a réussi à créer avec Nissan et maintenant Mitsubishi, avec Lada, avec Dacia, avec toutes les marques, nous a permis d’être extrêmement compétitifs.»

    Renault Arkana
    © Photo. Renault
    Renault Arkana

    Évoquant l’importance du volume sur le marché de l’automobile, le directeur marketing du groupe Renault Russie a tenu à souligner que Renault n’était pas une marque haut de gamme et n’avait pas l’intention de le devenir, mais préférait collaborer avec des constructeurs automobiles déjà engagés dans le secteur premium, mentionnant notamment Infiniti et des modèles Mitsubishi.

    «Concernant le segment de luxe, Alliance a des marques comme Infiniti, quelques modèles Mitsubishi, des voitures sportives comme Alpine. Renault veut vraiment se positionner sur le mass market, sur lequel Renault est l’un des leaders en Europe et, dans beaucoup de pays, on est numéro un sur ce marché-là», a-t-il conclu.

    Tags:
    Fiat, AvtoVAZ, production, Lada, SUV, France, Russie, première, économie, marché, véhicule, Arkana, Renault Group
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik