International
URL courte
290
S'abonner

Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, s'est dit prêt, ce lundi 3 juin, à quitter son poste si la Ligue et le Mouvement 5 étoiles (M5S) ne mettaient pas fin à leurs polémiques.

Le Président du Conseil italien, Giuseppe Conte, s’est dit prêt à démissionner si les dissensions entre les deux partis que sont la Ligue et le Mouvement 5 étoiles (M5S) ne cessent pas.

«Je demande à chacune des deux forces politiques de faire un choix et de me dire si elles ont l'intention de suivre encore le contrat du gouvernement», a déclaré Conte le lundi 3 juin lors d'une conférence de presse.

Faute de quoi, «je remettrai simplement mon mandat», a-t-il ajouté.

«Je demande une réponse claire, sans équivoque, et aussi rapide, si vous me le permettez», a-t-il poursuivi, tout en refusant de fixer un délai.

Giuseppe Conte a en outre réclamé «une collaboration loyale» de tous ses ministres, sans exception.

«Une collaboration loyale signifie que s'il y a des questions politiques à soulever, on ne lance pas des signaux ambigus dans les journaux mais on en parle surtout avec le chef du gouvernement.»

«Si nous continuons les polémiques par voie de presse et les bons mots sur les réseaux sociaux, nous ne pouvons pas continuer à travailler», a-t-il insisté.

Le gouvernement d'union entre Ligue et M5Sest, qui est gêné dans son action depuis un an par les dissensions constantes entre les deux alliés, tangue après les élections européennes, qui ont changé considérablement le rapport de force.

Le M5S de Luigi Di Maio, qui avait obtenu 32,5 % des voix aux législatives de mars 2018, a chuté à 17 % lors des européennes. Par contre, la Ligue de Matteo Salvini est sortie avec 34 % des voix, contre 17 % aux législatives.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
Matteo Salvini, Conseil italien, démission, Luigi di Maio, Ligue, Giuseppe Conte, Mouvement 5 Etoiles (M5S), Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook