International
URL courte
4381
S'abonner

Malgré les allégations lancées contre la Russie par les autorités allemandes, Deutsche Welle n’a jamais fait l’objet de pressions dans le pays, ce que confirment les journalistes de l’agence d’information, a indiqué Maria Zakharova lors d’un point de presse.

S’exprimant au sujet de la liberté d’expression en Russie, la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a rejeté les allégations selon lesquelles certains médias allemands seraient opprimés dans le pays.

Mme Zakharova a parlé de l’interview de Monika Grütters, déléguée du gouvernement fédéral pour la Culture et les médias auprès d’Angela Merkel, accordée à Die Welt, dans laquelle elle affirme qu’en Russie l’agence d’information Deutsche Welle fait l’objet d’attaques de la part des autorités.

Répondant à ses propos, Mme Zakharova a souligné que les médias allemands jouissaient toujours en Russie de la liberté de publier tout type d’information, même quand elle était critique envers les autorités du pays.

En revanche, selon Mme Zakharova, «une campagne de discréditation» a été lancée contre plusieurs médias russes, dont Sputnik, en Allemagne. Le chef de la Fédération des journalistes allemands, Frank Uberall, avait ouvertement appelé à boycotter des médias russes et à interdire leur diffusion sur les chaînes du câble en Allemagne.

Quant à la situation de Deutsche Welle, Mme Zakharova a rappelé que les représentants de l’antenne russe de ce média avaient récemment remercié le ministère russe des Affaires étrangères de l’aide qu’il leur accordait dans la résolution de leurs problèmes et avaient souligné les conditions de travail favorables des journalistes dans le pays.

«Mme Grütters, arrêtez de mentir, parlez aux correspondants de Deutsche Welle, convoquez-les et demandez leur comment ils trouvent les conditions de travail en Russie, parce qu’ils disent le contraire de ce que vous dites à la communauté internationale. C’est ce qu’on appelle une fausse information», a-t-elle conclu.

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Dispersion des manifestants à Minsk, la police utilise des grenades assourdissantes - vidéos
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
Sputnik, Allemagne, Russie, Maria Zakharova
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook