Ecoutez Radio Sputnik

    Pour le vice-Président ivoirien, la Russie a «sa place» dans le développement de l’Afrique (Exclusif)

    © Sputnik . Ilia Pitaliov
    International
    URL courte
    Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019 (SPIEF) (18)
    3211

    L’Afrique est la «nouvelle frontière du développement», a déclaré le vice-Président de la Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, dans une interview accordée à Sputnik, soulignant que «la Russie a sa place, elle a des capacités, elle a beaucoup de savoir-faire pour pouvoir développer ces relations» sur le continent africain.

    En marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019, le vice-Président de la Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan, a partagé avec Sputnik sa vision des relations entre son pays et la Russie.

    Ces relations sont «bonnes» sur le plan politique mais «pas suffisamment fortes», a-t-il déclaré, soulignant quels domaines pouvaient être développés.

    Il a ainsi mis en valeur quatre secteurs dans lesquels la coopération entre son pays et la Russie pouvait être renforcée. Premièrement, le capital humain, la formation des cadres en Russie et l’établissement de liaisons entre les universités des deux nations.

    «Deuxième chose, le secteur des mines, du pétrole et du gaz. Dans le cas de la Côte d’Ivoire, nous avons beaucoup de possibilités dans ce domaine, que ce soit l'or, le pétrole ou bien le gaz. Le troisième élément qui me semble important, ce sont les infrastructures économiques. Il faut des entreprises pour intervenir dans l’infrastructure économique, pour construire des routes, des autoroutes, des ponts», a poursuit le responsable politique.

    Le quatrième secteur englobe quant à lui les technologies de l'information et de la communication (TIC). M.Duncan le qualifie d’important, de «raccourci vers le développement.», annonçant qu’en Côte d’Ivoire les TIC représentent 7% du PIB avec une croissance de 8% par an depuis 2012.

    «La Côte d’Ivoire figure parmi les 4 premiers pays dans le monde avec une croissance aussi forte. Je pense que l’Afrique est la nouvelle frontière du développement et c’est pourquoi beaucoup de pays maintenant, que ce soit ceux de l'Union européenne (...) mais aussi par exemple l’Inde et la Chine, ont ces partenariats. Je pense que la Russie a sa place, elle a des capacités, elle a beaucoup de savoir-faire pour pouvoir développer ces relations-là», a déclaré M.Dunkan. 

    Il a en outre souligné l’importance du Forum de Saint-Pétersbourg et le sommet Russie-Afrique qui aura lieu au mois d’octobre dans la ville de Sotchi pour le développement des relations entre Moscou et des pays africains.

    Le SPIEF est un forum international qui se tient annuellement à Saint-Pétersbourg. Y sont discutées des questions économiques essentielles qui concernent la Russie, les marchés émergents et le monde en général. Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg se tient depuis 1997. Depuis 2006, il se déroule sous le patronage et avec la participation du Président russe.

    Dossier:
    Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019 (SPIEF) (18)

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    développement, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019, Côte d'Ivoire, Afrique, Daniel Kablan Duncan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik