International
URL courte
4116
S'abonner

Un voilier du XIXe siècle, avec plusieurs dizaines de personnes à bord, a coulé après une collision avec un porte-conteneur sur l’Elbe, au moins cinq personnes ont été blessées, d’après les médias allemands.

La goélette No.5 Elbe transportant 43 passagers est entrée ce samedi 8 juin en collision avec le porte-conteneurs Astro Sprinter long de 141 mètres sur l’Elbe, non loin de Hambourg, relatent les médias allemands.

​Le porte-conteneurs battant pavillon chypriote faisait route vers la mer du Nord. La collision, qui s’est produite vers 14h30, a fait au moins cinq blessés dont un grave, qui a été héliporté à l’hôpital, d'après Focus. NDR.de parle quant à lui de sept blessés.

​Les secouristes de la ville de Stade ont réussi à sauver les passagers. Selon le magazine Focus, les sauveteurs et les pompiers étaient sur place pour une autre mission et ont observé la collision. Cela leur a permis de venir rapidement à la rescousse des victimes.

Le deux-mâts long de 37 mètres, le dernier navire en bois de Hambourg, a coulé malgré les efforts des pompiers et des sauveteurs de le maintenir à flot au moyen de pompes.

​Construite en 1883, la goélette était rentrée au port de Hambourg fin mai après des travaux de réparation de huit mois au Danemark où elle avait notamment reçu une nouvelle poupe, précise Focus. D’après le site Blog.ankerherz.de, ces travaux avaient coûté 1,5 million d’euros.

Ces derniers temps, le voilier, qui avait effectué un tour du monde via le cap Horn et atteint San Francisco en 1937, était utilisé pour des excursions, d’après le site allemand Lotsenschoner consacré aux deux-mâts.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Près de 40.000 nouvelles contaminations en 24 heures en France
Biden va retirer toutes les troupes américaines d'Afghanistan
Tags:
mer du Nord, Stade, blessés, Elbe, Hambourg, Allemagne, collision, voilier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook