Ecoutez Radio Sputnik
    Une vague (immage d'illustration)

    Le top 7 des tsunamis ayant anéanti des villes entières

    CC0 / EliasSch
    International
    URL courte
    Anastasia Patts
    481

    Le 7 juin 1692, un séisme puissant a secoué Port Royal, en Jamaïque. En l’espace de quelques minutes, une partie de la ville s’est retrouvée sous l’eau, alors que le tsunami suivant le séisme a recouvert l’autre partie. Pour commémorer cette date, petite présentation de sept tsunamis qui ont détruit des villes entières.

    Il est difficile de prédire la naissance d’un tsunami. Lorsque la vague se trouve loin de la côte, elle n’est pas assez grande pour être détectée par les capteurs. C’est pourquoi l’avertissement d’un tsunami menaçant la population peut arriver tard. Pour commémorer l’anniversaire d’un tsunami destructeur en Jamaïque en 1692, voici un aperçu des tsunamis ayant ravagé des villes et entraîné la mort de milliers de personnes.

    Il y a plus de 300 ans, une combinaison d’un séisme et d’un tsunami a dévasté la ville jamaïcaine de Port Royal, ancien siège du gouvernement britannique sur l’île, sur 45 kilomètres carrés. Le tremblement de terre avait eu lieu le 7 juin 1692 à 11h33 précises, selon une montre arrêtée qui a été retrouvée au fond de la baie. Après la première secousse, la roche, avec plusieurs quartiers de la ville, s’est détachée et s’est effondrée dans la mer. Ensuite, une masse d’eau s’est abattue sur la partie restante de Port Royal. Cette catastrophe a fait 2.000 victimes.

    ​Un autre puissant séisme qui a provoqué un immense tsunami s’est passé le 21 juillet 365 en Grèce avec son épicentre près de l’île de Crète. Le tsunami s’est propagé sur les côtes sud et est de la Méditerranée. La Libye, Alexandrie et le delta du Nil ont souffert plus que les autres régions. Plusieurs milliers de gens ont péri lors de la catastrophe naturelle, alors que des navires ont été déplacés par des vagues à trois kilomètres de la terre ferme.

    L’historien contemporain des faits Ammien Marcellin a ainsi décrit ces intempéries: «La stabilité de la terre s’est ébranlée – elle a commencé à trembler et à secouer. Puis la mer s'est retirée, mais les vagues sont revenues rapidement, de sorte que tout a disparu dans le chaos et les profondeurs de la mer. De multiples créatures appartenant à la mer ont été jetés à terre, recouvrant tout de glaise, alors que des déchets et des décombres ont inondé les vallées et les montagnes».

    Le tsunami de 365 avait été si dévastateur qu’il a été commémoré chaque année jusqu’à la fin du VIe siècle à Alexandrie comme le «jour de l’effroi».

    La série des éruptions volcaniques du Krakatoa survenue entre mai et août 1883 a eu pour conséquence la mort de 36.417 personnes, y compris suite aux nombreux tsunamis engendrés par l’immersion de la lave ardente dans l’eau. 295 villes et colonies ont été emportées par des vagues mesurant 30 mètres de haut, tandis que la ville indonésienne de Merak a été détruite par une vague de 46 mètres.

    L’immense quantité de cendre volcanique et de poussière dégagée est montée à une altitude de 80 kilomètres tout en transformant le jour en nuit dans un rayon de 250 kilomètres. Les sons d’explosions volcaniques ont été entendus sur l’île de Rodrigues à 4.800 kilomètres du volcan.

    ​Le séisme du Kanto de 1923 a commencé le 1er septembre. L’épicentre était situé à 90 kilomètres au sud-est de Tokyo. En l’espace de deux jours, il y a eu 356 secousses qui ont provoqué un changement du fond marin. Des vagues de 12 mètres ont ravagé des établissements littoraux. Le séisme, le tsunami et l’incendie qui s’est déclaré plus tard en ville, ont fait plus d’un million de sans-abris.

    Un autre tremblement de terre majeur au Japon, qui a eu lieu le 11 mars 2011, a engendré un tsunami ayant inondé plusieurs régions, y compris l’aéroport de Sendai. Le séisme et les vagues dont la hauteur était estimée à entre 3 et 6,8 mètres, ont fait 15.896 victimes. L’accident nucléaire de Fukushima est une conséquence du tsunami.

    Le 5 novembre 1952 a été marqué par un tremblement de terre de magnitude 8,3 qui est survenu à Severo-Kourilsk, une île de l’archipel des Kouriles. Le séisme n’a pas provoqué de destructions considérables à la différence du tsunami dont les vagues ont atteint 15 à 18 mètres.

    La première vague est apparue une heure après le début des secousses. Les habitants de la ville ont quitté leurs habitations en sous-vêtements et se sont précipités vers les collines. La deuxième vague, de la hauteur d’un immeuble de six étages, a déferlé sur les bâtiments et sur les gens pris au dépourvu parce qu’ils étaient déjà retournés à leurs maisons. Après la troisième vague ayant achevé les destructions, des débris d’immeubles ont été jetés sur la côte. La masse d’eau a complètement dévasté la ville, tuant 2.336 personnes.

    Le tsunami du 26 décembre 2004 dans l’océan Indien, engendré par un tremblement de terre de magnitude 9,1 à 9,3, a été qualifié de plus grave de l’Histoire. Les vagues ont frappé les rives de l’Indonésie, de la Thaïlande, les côtes du Sri Lanka et de l’Inde et d’autres pays même en Afrique (Somalie, Tanzanie et Kenya). Ce type de tsunami appelé «télétsunami» se caractérise par sa grande étendue et par sa propagation sur tout l’océan. Des vagues de 30 mètres de haut ont causé d’innombrables dégâts et la mort de 230.000 personnes. Deux tiers de la ville de Malé, la capitale des Maldives, se sont retrouvés sous l’eau.

    Le littoral de l’Indonésie a souffert le plus de la catastrophe. Des villes et des villages entiers sur la côte ont été complètement anéantis, tandis que les trois quarts de la côte est de l’île de Sumatra ont été détruits. Dans certains endroits de l’île, des vagues ont progressé à 10 kilomètres dans les terres.

    Cependant, la vague la plus haute enregistrée sur Terre a eu lieu dans un endroit très peu peuplé. Le 10 juillet 1958, un séisme dans les montagnes de l’Alaska a provoqué un glissement de terrain dans la baie Lituya, qui, à son tour, a donné naissance à un mégatsunami. La hauteur de la vague a été estimée à 524 mètres. Cinq personnes sont mortes.

    Lire aussi:

    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Un attentat suicide dans un mariage fait 63 morts et 182 blessés à Kaboul
    Tags:
    Alaska, océan Indien, Kouriles, Jamaïque, Japon, vague, volcan, éruption, séisme, tsunamis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik