Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de la Moldavie

    Le Président moldave dénonce une «usurpation du pouvoir» et refuse de dissoudre le Parlement

    © AFP 2019 Vadim Denisov
    International
    URL courte
    382
    S'abonner

    Destitué de ses fonctions par la Cour constitutionnelle moldave, Igor Dodon a annoncé le 11 juin annuler la décision de dissolution du Parlement. Cette dernière a été prise par Pavel Filip, l’ancien Premier ministre nommé Président en exercice. M.Dodon a qualifié cette nomination de tentative d’«usurpation du pouvoir».

    Le Président moldave Igor Dodon a annulé le 11 juin le décret sur la dissolution du Parlement et l’organisation d’élections anticipées signé le 9 juin par Pavel Filip en tant que Président en exercice du pays.

    En se prononçant à l’issue d’une réunion du Conseil suprême de sécurité, M.Dodon a indiqué que cette décision était contraire à la Constitution du pays.

    La Cour constitutionnelle a relevé le 9 juin Igor Dodon de ses fonctions et a nommé le Premier ministre Pavel Filip - du Parti démocrate de Moldavie - Président en exercice. Ce dernier a ensuite signé les décrets de dissolution du Parlement et convoquant des élections pour le 6 septembre prochain.

    Sur Facebook, Igor Dodon a qualifié ces décisions de tentative d’«usurpation du pouvoir».

    Le 10 juin, il avait approuvé la nouvelle composition du Conseil suprême de sécurité et avait convoqué sa première réunion pour le 11 juin. Cet organe a appelé à ne pas empêcher le fonctionnement du gouvernement formé le 8 juin et conduit par Maia Sandu.

    La dirigeante de l’alliance politique ACUM, Maia Sandu, ancienne ministre de l'Éducation et ex-conseillère de la Banque mondiale, a été nommée Première ministre, après des mois d'impasse politique consécutive aux législatives de février qui n'ont pas dégagé de majorité claire.

    Le Parti démocrate de Moldavie accuse Maia Sandu et les socialistes d’Igor Dodon d'usurpation du pouvoir. Selon eux, M.Dodon n'a pas tenu compte de l'arrêt de la Cour constitutionnelle disposant que si un gouvernement n’était pas constitué au 7 juin, de nouvelles élections législatives devraient être organisées.

    Tags:
    dissolution, parlement, Pavel Filip, Igor Dodon, Moldavie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik