International
URL courte
173411
S'abonner

Un Boeing 737 MAX qui effectuait un vol de repositionnement de Malaga à Stockholm a atterri à l'aéroport Paris-Vatry après que les autorités allemandes lui ont refusé l’entrée dans leur espace aérien. Les appareils de ce modèle sont interdits de vol depuis les crashs de Lion Air et d’Ethiopian Airlines.

Un Boeing 737 MAX de la Norwegian n’est pas parvenu à rejoindre sa base à Stockholm et a atterri à l'aéroport Paris-Vatry, selon le site Flightradar24. L’avion effectuait un vol de repositionnement et n’avait pas de passagers à bord.

Comme en témoigne la carte de Flightradar24, l’appareil parti le 11 juin de Malaga, en Espagne, s'est mis à tourner en rond à proximité de la frontière franco-allemande. L’avion se trouve toujours en France.

Selon BFM TV, l’aéronef a dû modifier son itinéraire après que les autorités allemandes ont refusé qu’il pénètre dans son espace aérien.

Pour rappel, les Boeing 737 MAX sont interdits de vols depuis le crash d’un avion de ce modèle appartenant à la compagnie Ethiopian Airlines. Cette catastrophe a coûté la vie à 157 personnes.

Le crash d’un autre Boeing 737 MAX s’est produit le 29 octobre. Cette fois-ci, l’aéronef de la compagnie Lion Air s'est abîmé en mer de Java, tuant 189 personnes.

Malgré l’immobilisation au sol de toute la flotte de 737 MAX, quelques exceptions sont possibles. Dans le cas présent, la Norwegian assure avoir eu l’autorisation de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) d’effectuer un «vol de repositionnement» pour rejoindre sa base.

Cette autorisation n’empêche toutefois pas les pays européens de refuser l’accès à ces avions dans leur espace aérien.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
De nouveaux cas de coronavirus détectés en France
Le nombre de contaminations au coronavirus explose en France
Tags:
Stockholm, Malaga, crashs, Allemagne, France, Boeing, Boeing 737 MAX
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook