Ecoutez Radio Sputnik
    L'immeuble situé au 787, 7e avenue à Manhattan, où s'est écrasé un hélicoptère (10 juin 2019)

    Pourquoi le pilote de l’hélicoptère qui s’est écrasé à Manhattan n’aurait pas dû voler

    © REUTERS / BRENDAN MCDERMID
    International
    URL courte
    104

    Le pilote tué dans le crash de son hélicoptère survenu le 10 juin sur le toit d'une tour de bureaux au cœur de Manhattan n’était pas autorisé à voler en conditions de mauvaise visibilité, ce qui était le cas le jour du drame.

    Le pilote de l’hélicoptère qui a percuté brutalement le toit d’un gratte-ciel de Manhattan le 10 juin ne possédait pas de licence lui permettant de voler de façon légale en conditions de visibilité de moins de 4,8 kilomètres, a annoncé l’autorité aérienne des États-Unis (FAA). L’incident qui a fait trembler tout l'immeuble a coûté la vie au pilote.

    La licence en question est censé certifier le fait qu’un pilote est capable d’utiliser les instruments de navigation dont est équipé l’hélicoptère pour le guider à travers l’obscurité et la pluie. Ces dernières enveloppaient justement Manhattan le jour du drame, selon l’autorité.

    À la question de savoir si le temps a pu jouer un rôle dans le drame, l'enquêteur de la sécurité aérienne Doug Brazy a déclaré: «C'est certainement l'une des préoccupations les plus intéressantes que nous ayons».

    M.Brazy a ajouté que l'hélicoptère n'était pas équipé d'un enregistreur de données de vol ni d'un enregistreur de voix au poste de pilotage.

    McCormack était un ancien chef des pompiers dans le nord de l'État de Clinton Corners, à New York. Fort de 15 années d'expérience dans le pilotage d'hélicoptères et d'avions monomoteurs, il a été certifié instructeur de vol l'an dernier, selon les dossiers de la FAA.

    Lire aussi:

    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une nouvelle tentative de coup d’État déjouée au Venezuela
    Tags:
    crashs, New York, hélicoptères, États-Unis, Manhattan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik