Ecoutez Radio Sputnik
     Julian Assange

    Le ministre britannique de l'Intérieur donne le feu vert à l’extradition d'Assange aux États-Unis

    © Sputnik . Justin Griffiths-Williams
    International
    URL courte
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (78)
    16344

    Sajid Javid, ministre britannique de l’Intérieur, a annoncé ce jeudi 13 juin sur BBC Radio 4 avoir signé l'ordonnance d'extradition de Julian Assange vers les États-Unis. Mais désormais, c'est à la Cour de rendre sa décision, comme l’a précisé l’homme politique.

    Le ministre britannique de l'Intérieur, Sajid Javid, a annoncé sur les ondes de la BBC avoir signé l'ordonnance d'extradition de Julian Assange aux États-Unis.

    «Il est détenu à juste titre. Une demande d'extradition a été émise par les États-Unis, elle sera examinée par la Cour demain. Mais hier, j'ai signé l'ordre d'extradition, je l'ai certifié, et le document sera présenté à la Cour demain», a-t-il déclaré lors de l’émission Today sur BBC Radio 4.

    Et d’ajouter: «Nous avons reçu une demande d'extradition légitime, alors je l'ai signée, mais la décision finale revient à la Cour».

    Fin mai, les États-Unis ont formulé 17 nouveaux chefs d'accusation à l'encontre du fondateur de WikiLeaks, affirmant qu'il avait publié illégalement les noms de sources classifiées et assisté l'ancienne analyste militaire américaine Chelsea Manning en vue d'obtenir l'accès à des informations top secrètes.

    Si Julian Assange est reconnu coupable, il risque aux États-Unis une peine cumulée de 175 ans de prison.

    Julian Assange, 47 ans, a été arrêté le 11 avril à l'ambassade d'Équateur à Londres, où il s’était réfugié depuis sept ans, dans la crainte d'une demande d'extradition de la part des États-Unis. Il a été condamné au début du mois de mai à près d'un an de prison par la justice britannique pour violation des termes de sa liberté conditionnelle lorsqu'il s'était réfugié à l'ambassade d'Équateur en 2012.

    Dossier:
    Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (78)

    Lire aussi:

    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Un attentat suicide dans un mariage fait 63 morts et 182 blessés à Kaboul
    Tags:
    Chelsea Manning, extradition, Sajid Javid, Julian Assange, Royaume-Uni, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik