International
URL courte
17931
S'abonner

Répondant à une plainte d’une demandeuse d’asile syrienne, des juges allemands ont suspendu l’interdiction du burkini dans les piscines municipales de la ville de Coblence.

Le tribunal administratif supérieur de Rhénanie-Palatinat a provisoirement annulé l’interdiction du burkini dans les piscines municipales de Coblence, rapportent les médias européens.

Lors d’une procédure d’urgence, le tribunal a jugé que cette interdiction, inscrite dans le règlement des piscines, allait à l’encontre du principe constitutionnel d’égal traitement pour tous, selon un communiqué publié vendredi.

Selon le journal autrichien Krone, la décision fait suite à la plainte déposée par une demandeuse d’asile syrienne à laquelle les médecins ont recommandé d’aller à la piscine pour soulager ses douleurs liées à une maladie du dos. Or, elle estime que sa foi ne lui permet de nager qu’en burkini.

Auparavant, le conseil municipal de Coblence avait décidé à une courte majorité que les baigneurs ne pouvaient nager qu’en slip de bain, en maillot de bain, en bikini ou en shorts de bain.

Lire aussi:

Macron nomme Jean Castex Premier ministre
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Édouard Philippe démissionne du gouvernement
Le gendarme noir traité de «vendu» à une manifestation antiraciste brise le silence
Tags:
baignade, piscine, burkini, Coblence, Allemagne, Rhénanie-Palatinat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook