Ecoutez Radio Sputnik
    Theresa May

    Après sa démission, Theresa May prévoit de s’occuper «d'autres choses que de la politique»

    © Sputnik . Alexey Vitvitsky
    International
    URL courte
    16100
    S'abonner

    L’actuelle Première ministre britannique, qui a démissionné le 7 juin de son poste de chef du Parti conservateur, a déclaré qu’elle prévoyait de regarder plus souvent des matchs de cricket et de se balader avec son mari une fois qu’elle sera remplacée à la tête du gouvernement britannique.

    Theresa May a révélé qu’après sa démission du poste de leader du Parti conservateur et donc dans un futur proche du poste de Premier ministre, elle souhaiterait se consacrer davantage à sa famille.

    «Je vais probablement avoir un peu plus de temps pour m’occuper d'autres choses que de la politique», a-t-elle déclaré, interrogée par des enfants pour le programme Sky News FYI.

    Elle a notamment reconnu qu’elle avait donné beaucoup d’énergie à ses activités depuis son entrée en fonction en 2016 et s’était très investie dans le Brexit et que maintenant, elle avait hâte de faire «certaines choses, comme me promener avec mon mari».

    En outre, Theresa May voudrait mijoter des petits plats dans ses cocottes.

    «Je veux faire un peu plus de cuisine», a-t-elle affirmé.

    Elle a également évoqué les rencontres du sport britannique par excellence.

    «Et je pense que je pourrais avoir un peu plus de temps pour regarder du cricket», a-t-elle encore noté.

    Theresa May a officiellement démissionné vendredi 7 juin de la tête du Parti conservateur. Son éventuel successeur, qui doit être désigné d’ici la fin du mois de juillet par les Conservateurs, aura la lourde tâche de mettre en œuvre le Brexit. Parmi les 11 candidats en lice figurent notamment l’ancien ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, partisan d’un durcissement des négociations avec Bruxelles et d’un Brexit d’ici au 31 octobre, ou Jeremy Hunt, partisan d’une approche plus souple dans le dialogue avec l’UE.

    Tags:
    politique, successeur, candidats, Jeremy Hunt, Union européenne (UE), Boris Johnson, Bruxelles, Parti conservateur (Royaume-Uni), démission, Brexit, Theresa May
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik