Ecoutez Radio Sputnik
    Exercices Swift Response. Archives

    Un militaire trouve la mort lors d’un exercice de l’Otan en Bulgarie

    © AP Photo / Alik Keplicz
    International
    URL courte
    8176

    Un militaire a trouvé la mort pendant l’exercice Swift Response en Bulgarie, après que son parachute ne s’est pas ouvert lors d’un saut, à en croire les médias locaux. La nationalité du soldat n’est pas confirmée, certaines sources indiquant qu’il s'agit d'un Canadien.

    Une opération de saut en parachute au cours de l’exercice Swift Response organisé par l'armée des États-Unis en Bulgarie s’est soldée par la mort d’un parachutiste, rapportent des médias bulgares. Le militaire serait de nationalité canadienne, mais l’information n’est pas confirmée officiellement.

    L’accident s’est produit au niveau de l’aérodrome de Tchechniguirovo, près de Plovdiv (sud), alors que les soldats effectuaient des sauts de nuit à basse altitude (400 m), selon un porte-parole de l’armée bulgare. Un autre militaire canadien, ainsi que deux Américains, auraient été blessés.

    D’après le site d'information Traffic.news, le parachute du soldat décédé ne s’est pas ouvert et les trois autres parachutistes se sont blessés après avoir sauté trop près les uns des autres. Leurs jours ne seraient pas en danger.

    L’exercice Swift Response 2019 se déroule du 11 au 24 juin en Bulgarie, en Croatie et en Roumanie avec 5.600 participants, dont 1.495 parachutistes. Il implique la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada.

    Lire aussi:

    La statue du Général de Gaulle jetée à bas lors des festivités après la victoire de l’Algérie à Évreux - image
    Un navire UK a essayé d'empêcher l'Iran d'arraisonner le pétrolier sous pavillon UK, selon un représentant des Pasdaran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    Canada, OTAN, victimes, parachutiste, exercices, Bulgarie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik