International
URL courte
14258
S'abonner

Le gouvernement égyptien doit être jugé par des tribunaux internationaux pour la mort de l'ancien Président Mohamed Morsi qui «a été tué», a déclaré le Président turc, Recep Tayyip Erdogan.

S'exprimant lors d'un rassemblement électoral à Istanbul, Recep Tayyip Erdogan a mis en doute la version selon laquelle l’ex-Président égyptien Mohamed Morsi était mort de cause naturelle.

«Morsi a été tué, il n'est pas mort de cause naturelle», a-t-il déclaré.

Selon lui, l’ex-Président «s’est tordu sur le sol de la salle d'audience pendant 20 minutes» sans que les autorités n'interviennent pour le sauver.

Le Président turc a appelé l’Organisation de la coopération islamique à «prendre les mesures nécessaire» à la suite de la mort de Mohamed Morsi. Il a également dit vouloir soulever la question lors du sommet du G20 au Japon fin juin.

M.Erdogan a affirmé qu'il «ferait tout» pour que les responsables égyptiens soient traduits «devant les tribunaux internationaux».

Rappelons que Mohamed Morsi, premier chef d’État égyptien démocratiquement élu, s’est effondré en plein tribunal lundi 17 juin au cours de sa dernière audition. Citant une source médicale la télévision d’État a affirmé qu’il était décédé d’une crise cardiaque.

D’après son entourage, l’ex-Président, âgé de 67 ans, souffrait de diabète et d’hypertension. Son corps a été ensuite transporté dans un hôpital du Caire où le décès a été constaté.

Lors de sa précédente audience, le 7 mai, M.Morsi avait déclaré que sa vie était en danger, en raison de son état de santé.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
Turquie, Egypte, Recep Tayyip Erdogan, Mohamed Morsi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook