International
URL courte
2350
S'abonner

Le ministre iranien des Communications et des Technologies de l'information a démenti, dans un entretien à Sputnik, les rumeurs selon lesquelles le secteur des télécommunications de l’Iran pâtirait des nouvelles sanctions américaines.

Les rumeurs, selon lesquelles le secteur des télécommunications iraniennes pourrait souffrir des nouvelles sanctions imposées par les États-Unis, ne correspondent pas à la réalité, a déclaré à Sputnik le ministre iranien des Communications et des Technologies de l'information, Mohammad Javad Azari Jahromi.

«Les télécommunications diminuent les distances et constituent par conséquent un élément majeur de l’infrastructure d’État. Par ailleurs, nous avons une très bonne coopération avec nos voisins dans le domaine spatial», a raconté le ministre à Sputnik.

D’après Mohammad Javad Azari Jahromi, les pays amis de l’Iran lui ont offert des photos de qualité réalisées sur la base de la plateforme des Nations unies UN-SPIDER, qui facilite l'utilisation de technologies d'origine spatiale pour la gestion des catastrophes et des interventions d'urgence, l’aidant ainsi à calculer les dommages essuyés et à prendre les mesures qui s’imposent pour prévenir les inondations à l’avenir.

«À l’heure actuelle, nous envisageons de construire et de lancer conjointement avec l'Azerbaïdjan une sonde spatiale. C’est une technologie particulière, et l’Iran est le 11e pays du monde qui a réussi à la mettre au point et à la développer en toute indépendance», a rappelé le ministre iranien.

En mai 2018, Donald Trump a annoncé le retrait unilatéral des États-Unis de l’accord sur le programme nucléaire iranien, rétablissant les sanctions américaines contre la République islamique. Il s’agit entre autres d’un embargo sur les produits pétroliers, les secteurs aéronautique et minier, ainsi que de l’interdiction d'utiliser le dollar américain dans les transactions commerciales avec l'Iran.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Tags:
coopération, sonde spatiale, télécommunication, sanctions contre l'Iran, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook