International
URL courte
10124
S'abonner

Le ministre russe des Affaire étrangères et son homologue français ont abordé ce jeudi 20 juin lors d’un entretien téléphonique de nombreux sujets, dont la situation autour l’Iran et la prochaine session de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

Lors d’un entretien téléphonique qui a eu lieu ce jeudi 20 juin à l’initiative de la partie française, Sergueï Lavrov et Jean-Yves Le Drian ont échangé leurs points vue sur de nombreuses questions, dont la situation en Libye et en Ukraine, ainsi que la monté des tensions autour de l’Iran.

«Les parties ont discuté de la situation au Conseil de l'Europe à la veille de la session d'été de l'Assemblée parlementaire qui débutera le 24 juin . Les ministres ont remis les pendule à l’heure concernant un large éventail de questions relatives à la coopération bilatérale franco-russe, dont les perspectives de reprise des travaux du Conseil russo-francais pour les questions de sécurité», indique le communiqué publié sur le site de la diplomatie russe.

L'échange téléphonique a eu lieu alors que le Premier ministre russe Dmitri Medvedev doit se rendre lundi 24 juin en France pour rencontre son homologue français Edouard Philippe.

Selon le cabinet d'Edouard Philippe, les deux hommes «évoqueront les crises régionales, notamment la Syrie et l'Ukraine, et les questions économiques, les entreprises françaises étant très présentes en Russie».

La rencontre aura lieu au Havre, dont le Premier ministre français fut le maire, «pour un entretien suivi d'une conférence de presse et d'un dîner de travail», a annoncé Matignon, cité par l'AFP.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
De nouveaux cas de coronavirus détectés en France
Le nombre de contaminations au coronavirus explose en France
Tags:
Libye, Ukraine, Iran, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Jean-Yves Le Drian, Sergueï Lavrov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook