Ecoutez Radio Sputnik

    Téhéran réagit aux déclarations américaines et se dit prêt à faire face à «toute sorte d'agression»

    © Sputnik . Anton Bistrov
    International
    URL courte
    161001

    Commentant les déclarations américaines faites après la destruction ce 20 juin d'un drone américain par les militaires iraniens, le porte-parole du Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran a souligné que son pays était prêt à riposter à toute action agressive.

    Le Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran a réagi aux propos de Donald Trump qui avait lancé plus tôt dans la journée un «vous le saurez bientôt» en répondant à la question des journalistes voulant savoir si les États-Unis frapperaient la République islamique en représailles au drone américain abattu.

    «Les États-Unis n’ont aucune raison de répondre militairement après à la réaction de l’Iran à un tel empiétement. L’Iran est résolument prêt à s’opposer à toute sorte d'argession», a déclaré le porte-parole du Conseil, Keiwan Khosravi.

    Le 20 juin, les Gardiens de la révolution islamique ont annoncé avoir abattu un drone espion américain qui «était entré dans l'espace aérien iranien» dans la province d'Hormozgan, qui borde le détroit d'Ormuz. Un responsable US a confirmé l’attaque contre un appareil américain, affirmant que celui-ci se trouvait dans l’espace international.

    Malgré le fait que Donald Trump ait évoqué une grosse erreur, en réagissant sur son compte Twitter à la destruction par les Gardiens de la Révolution islamique d’un drone américain, plus tard dans la journée il a déclaré ne pas exclure l'hypothèse que le tir en question ait pu être une «erreur humaine».

    Lire aussi:

    «Kim Jong-un» charrie les armes françaises et s’invite au défilé du 14 juillet à Paris - vidéo
    «On a pris Paris plus vite que les Allemands»: des supporters algériens exultent – vidéo
    «Cela ne ressemble pas à une blague»: Zineb El Rhazoui face aux propos d’une humoriste sur la supériorité des Algériens
    Tags:
    Donald Trump, drone, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik