Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Macron met en garde contre une escalade militaire dans le Golfe entre les USA et l’Iran

    © Sputnik . Ирина Калашникова
    International
    URL courte
    291218

    Emmanuel Macron a invité toutes les parties au calme, après que l'Iran a abattu le 20 juin un drone américain près du détroit d'Ormuz. Téhéran affirme que le drone se trouvait dans son espace aérien. Les USA auraient rappelé au dernier moment leurs avions qui avaient décollé pour aller frapper des «cibles» sur le territoire iranien.

    Une escalade militaire dans le Golfe ne serait bénéfique pour personne, a déclaré vendredi 21 juin Emmanuel Macron, appelant toutes les parties à la retenue.

    «J'invite toutes les parties au calme, à la mesure, dans cette période. Je pense qu'on ne gagnera rien par l'escalade, en particulier l'escalade militaire», a indiqué le Président français à l'issue de la première journée du Conseil européen, à Bruxelles.

    L'Iran a affirmé que le drone abattu se situait dans son espace aérien, ce que contestent les États-Unis, ravivant ainsi les craintes d’une confrontation directe entre Washington et Téhéran.

    «Tout ce qui est en notre pouvoir, nous le mettrons en œuvre afin que les esprits restent au calme et qu'on traite les sujets de fond», a-t-il ajouté.

    M. Macron a également évoqué l’accord nucléaire avec l’Iran signé en 2015, le jugeant «insuffisant» mais se prononçant pour son respect.

    Réagissant à l'incident près du détroit d'Ormuz, Donald Trump avait condamné le 20 juin sur Twitter la «très grave erreur» commise par les Iraniens, sans exclure, par la suite, que la destruction de ce drone d'observation soit le fruit d'une erreur ou d'une initiative individuelle malencontreuse.

    Selon le New York Times, le Président américain a validé des frappes contre un éventail de cibles iraniennes, telles que des radars ou des batteries de missiles, puis s'est ravisé alors que les avions de chasse avaient décollé et que les navires de guerre s'étaient mis en position.

    Lire aussi:

    Macron appelle les Français à se «réconcilier» et dénonce «l'esprit de résignation»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    L’Élysée aurait ignoré les renseignements français, qui estimaient qu’un G7 à Biarritz était «la pire» solution
    Tags:
    tensions, Golfe persique, États-Unis, Iran, Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik