International
URL courte
Drone espion américain abattu par l'Iran (juin 2019) (14)
381245
S'abonner

Une séquence réalisée par les Gardiens de la révolution iranienne montre le moment où le drone espion américain est abattu le 20 juin, affirme Press TV.

Le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) a diffusé une vidéo montrant le tir d’un missile. Selon Téhéran, il s’agit du Khordad-3, l’engin qui a abattu le 20 juin un «drone espion» américain près du détroit d’Ormuz.

Le lancement d’un missile et la destruction d’une cible aérienne sont visibles sur les images publiées par Press TV.

L'Iran a affirmé que le drone abattu se situait dans son espace aérien, ce que contestent les États-Unis, ravivant ainsi les craintes d’une confrontation directe entre Washington et Téhéran.

Réagissant à l'incident survenu près du détroit d'Ormuz, Donald Trump a condamné le 20 juin sur Twitter la «très grave erreur» commise par les Iraniens, sans exclure par la suite que la destruction de ce drone d'observation soit le fruit d'une erreur ou d'une initiative individuelle malencontreuse.

Selon le New York Times, le Président américain a validé des frappes contre plusieurs cibles iraniennes, dont des radars et des batteries de missiles, avant de se raviser alors que les avions de chasse avaient décollé et que les navires de guerre étaient déployés.

Selon Reuters, qui cite des sources proches du dossier, les autorités iraniennes ont été informées dans la nuit du 20 au 21 juin qu’une attaque américaine contre l’Iran était imminente.

Dossier:
Drone espion américain abattu par l'Iran (juin 2019) (14)

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Ayant accusé son professeur Samuel Paty d’islamophobie, une élève avoue avoir menti
Tags:
vidéo, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), drone, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook