Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    Et si l’Iran se retirait finalement du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires?

    © Sputnik . Anton Bystrov
    International
    URL courte
    Escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (2019) (43)
    5212
    S'abonner

    L’Iran pourrait envisager son retrait du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, si les pays européens ne remplissaient pas leurs engagements dans le cadre du JCPOA, a prévenu Mojtaba Zonnur, chef de la commission parlementaire iranienne sur le nucléaire. Sputnik en a discuté avec un spécialiste.

    Quant aux dernières démarches de Téhéran concernant le Plan d’action global commun (JCPOA), l’accord conclu en 2015 entre l’Iran et les puissances mondiales, il ne faut pas oublier qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant l’expiration de l’ultimatum iranien, a rappelé à Sputnik Hassan Beheshtipour, commentateur de la politique internationale à la chaîne de télévision iranienne anglophone Press TV.

    C’est ainsi que le politologue a commenté la possibilité de sortie de l’Iran du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

    «L’Iran élève le niveau d’enrichissement d’uranium et ne vendra plus à d’autres pays et n’échangera pas 300 kg d’uranium enrichi contre de l’uranium naturel. Les États-Unis ont défendu l’achat de n’importe quel uranium à l’Iran», a indiqué l’interlocuteur de l’agence.

    Et de préciser qu’il s’agissait somme toute de quelque 130 tonnes d’uranium enrichi par an.

    «L’Iran a déclaré qu’il ne respectait plus ces règles. Par ailleurs, les États-Unis ont imposé un embargo sur la vente de l’eau lourde excédentaire. L’Iran en poursuivra toutefois la production. […] En vertu du point 36 du JCPOA, l’Iran est en droit de suspendre la mise en application d’une partie ou de l’ensemble de ses engagements en cas d’imposition de nouvelles sanctions contre lui dans le domaine nucléaire», a expliqué l’expert.

    Selon ce dernier, l’Iran possède le potentiel nécessaire pour créer une arme atomique, mais n’y tient pas.

    «Il ne veut pas le faire, l’arme nucléaire étant contraire aux normes et convictions islamiques, à celles de l’humanisme. […] Je ne sais pas si l’Iran se retirera du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. L’Iran ne veut pas sortir même du JCPOA, s’il n’est évidemment pas contraint à le faire», a résumé l’interlocuteur de Sputnik.

    Le 8 mai 2018, Donald Trump a annoncé le retrait des États-Unis de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, qu’il a qualifié de «désastreux». Le Président états-unien a également déclaré rétablir des sanctions contre l’Iran. Cette démarche a ouvert une période de vives tensions avec les alliés européens de Washington et d’incertitudes quant aux ambitions atomiques de Téhéran.

    Dossier:
    Escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (2019) (43)

    Lire aussi:

    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Entre le Québec et l’Espagne, la guerre des mots fait rage
    Tags:
    Donald Trump, Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), Plan global d'action conjoint (JCPOA), États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik