Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump menace un journaliste d’emprisonnement en pleine interview en raison d’une lettre de Kim Jong-un

    © AP Photo / Evan Vucci
    International
    URL courte
    9195

    Donald Trump n’a pas apprécié la tentative d’un journaliste du Time Magazine de prendre en photo une lettre de Kim Jong-un au point qu’il est allé jusqu’à menacer le reporter d’incarcération en pleine interview, à Washington.

    Quand, lors d’une interview avec le Président états-unien, un journaliste du Time Magazine a tenté de prendre en photo une lettre de Kim Jong-un, Donald Trump n’a pas apprécié cette démarche allant jusqu’à menacer le journaliste de la prison, selon la retranscription de l’interview du Time.

    «Ne jouez pas à ce jeu avec moi», a lancé Donald Trump commentant la tentative du journaliste.

    Interrogé sur les relations avec la Corée du Nord, Donald Trump a présenté aux journalistes une lettre qu’il a reçue du dirigeant du pays asiatique en soulignant qu’ils avaient toujours des bonnes relations. Toutefois, quand le journaliste a essayé de prendre en photo le document c’est Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison-Blanche, qui était également présente dans le Bureau ovale, qui l’a empêché de le faire.

    Plus tard, lorsque l’un des journalistes a évoqué le sujet de l’enquête du procureur spécial Robert Mueller en suggérant que Donald Trump aurait pu essayer d’influencer ses résultats, il s’est mis en colère et au lieu de répondre à la question a lancé que le journaliste qui a toute à l’heure tenté de prendre en photo un document confidentiel, s’il avait utilisé la photo, aurait pu terminer ses jours en prison, selon la section II de l’article 2 de la constitution américaine.

    «Eh bien, vous pourriez aller en prison à la place, parce que, si vous utilisez la photo que vous avez prise de la lettre que je vous ai donnée de manière confidentielle, je ne vous l’ai pas donnée pour que vous puissiez la photographier. Alors ne jouez pas à ce jeu avec moi», a lancé le Président.

    Donald Trump a officiellement donné le 18 juin à Orlando, en Floride, le coup d'envoi de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2020, accusant ses adversaires politiques de vouloir «détruire le pays tel que nous le connaissons».

    Lire aussi:

    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    Tags:
    justice, loi, lettre, Kim Jong-un, presse, journalistes, menace, interview, politique, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik