Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump réitère qu'une action militaire est toujours possible contre l'Iran, tout en annonçant des sanctions

    © AFP 2019 SAUL LOEB
    International
    URL courte
    Drone espion américain abattu par l'Iran (juin 2019) (14)
    11952
    S'abonner

    Le Président états-unien a annoncé le 22 juin qu’il prévoyait d’imposer de nouvelles sanctions contre Téhéran afin d’empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire. Toutefois, il a ajouté que des actions militaires étaient toujours possibles.

    En évoquant des sanctions contre Téhéran, Donald Trump déclare qu’une action militaire visant l’Iran est toujours possible, s'exprimant devant des journalistes à la Maison Blanche.

    En outre, Donald Trump a également évoqué la situation concernant un avion américain P-8 avec des passagers à bord, que l’Iran a affirmé pouvoir abattre alors qu’il accompagnait le drone états-unien mais ne pas l’avoir fait.

    «Il y avait un avion avec 38 personnes à bord, vous l’avez vu? Je pense que c'est une grande histoire. Ils [les Iraniens, ndlr] l’ont vu et ne l’ont pas abattu. Je crois qu’ils ont été très sages de ne pas le faire. Et nous apprécions cela. Je crois que cela a été une décision très sage», a-t-il souligné.

    Le commandant de la Force aérospatiale des Gardiens de la révolution islamique avait déclaré le 21 juin qu’en plus du drone états-unien, l’espace aérien iranien a été également violé par un avion américain P-8 avec 35 passagers à bord, mais les Gardiens de la révolution islamique ne l’ont pas abattu.

    Ces derniers jours, les tensions entre Téhéran et Washington sont montées d’un cran. Le 20 juin, soit quelques jours après l’incident impliquant des pétroliers dans le détroit d’Ormuz, les Gardiens de la révolution islamique ont annoncé avoir abattu un drone espion américain qui «était entré dans l'espace aérien iranien» dans la province d'Hormozgan, laquelle borde le détroit en question.

    Un responsable états-unien a confirmé l’attaque contre un appareil américain, affirmant que celui-ci se trouvait dans l’espace international.

    Le lendemain, l’Iran a déclaré qu’il aurait également pu abattre un avion de reconnaissance américain. Quant à Donald Trump, il a affirmé qu’il était revenu sur sa décision de frapper des cibles iraniennes à 10 minutes seulement de l’attaque.

    Dossier:
    Drone espion américain abattu par l'Iran (juin 2019) (14)
    Tags:
    sanctions, politique, militaires, États-Unis, Iran, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik