Ecoutez Radio Sputnik

    Le Spiegel découvre que le Pentagone finance des projets dans des universités allemandes

    CC BY-SA 2.0 / La Citta Vita / Pentagon, aerial
    International
    URL courte
    7228
    S'abonner

    De nombreuses universités allemandes ont encaissé depuis 2008 des sommes rondelettes provenant du département américain de la Défense, révèle le magazine Spiegel.

    Depuis quelques années, des universités et des instituts de recherche allemands reçoivent des fonds du département américain de la Défense, affirme le magazine allemand Spiegel.

    Il s'agirait de 21,7 millions de dollars. Ce montant a été transféré petit à petit aux chercheurs allemands depuis 2008, selon une base de données sur la gestion du budget américain analysée par le média.

    Au total, il s’agit de 260 subventions. Certaines universités n'ont reçu de l'argent qu'une seule fois, d'autres à plusieurs reprises. Le Pentagone a encouragé des projets de recherche axés sur des domaines techniques et scientifiques.

    Le plus important bénéficiaire parmi les universités, à la fois en termes du nombre de projets et du montant des fonds, est l’établissement Louis-et-Maximilien de Munich, affirme le média, précisant qu’il lui a été versé près de 3,7 millions de dollars par le département de la Défense depuis 2008 sous forme de 23 subventions. 1,72 million de dollars ont été consacrés, répartis en plusieurs tranches, à des recherches sur un produit chimique pouvant remplacer l’hexogène, un explosif particulièrement puissant, dévoile le magazine.

    Les données concernant la Rhénanie-du-Nord–Westphalie représentent un cas particulier, selon le Spiegel. Depuis septembre 2014, la loi sur l'enseignement supérieur contient une clause selon laquelle les universités doivent s'engager pour des objectifs pacifiques et s'acquitter de leur responsabilité particulière en matière de développement durable.

    Malgré cette clause toujours en vigueur, les données analysées évoquent trois universités qui reçoivent des subventions du Pentagone depuis 2014: l'université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle, l'université de la Ruhr à Bochum et l'université de Paderborn. Les universités de Bochum et de Paderborn n’ont pas fourni d’explications sur les projets de recherche du Pentagone à la demande du magazine. L’université d’Aix-la-Chapelle «ne mène pas de recherches en armement», a indiqué un communiqué de l’université adressé au Spiegel.

    Tags:
    Spiegel, Spiegel Online, recherches, financement, université, Allemagne, États-Unis, Pentagone
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik