Ecoutez Radio Sputnik
    Congrès international sur la cybersécurité

    «Techniquement nous sommes prêts»: l'opérateur russe MTS commente l’accord avec Huawei sur la 5G

    © Sputnik . Aliya Zaripova
    International
    URL courte
    Par
    7702
    S'abonner

    Où en est la réalisation de l’accord entre l’opérateur russe MTS et Huawei sur la 5G ? Le vice-président de la compagnie russe se confie à Sputnik.

    Signé par Huawei et l’opérateur russe MTS l’accord pour le développement des technologies 5G en Russie a fait réagir la presse mondiale. Ainsi la chaîne américaine CNN a mis en garde que «Huawei permettrait à la Russie de devancer l'Amérique». Sputnik s’en est interrogé avec un haut responsable de la compagnie russe en question.

    En marge du 2e Congrès international de cybersécurité Valery Shorzhine, vice-président de MTS, a confié que l’accord passé avec le géant chinois permettrait à la Russie de surtout gagner en expérience et d’obtenir des solutions ainsi que du matériel de Huawei. Il est ainsi question de l’utilisation par Huawei de l'infrastructure de MTS, du développement de son réseau commercial LTE, du lancement de zones de tests et de réseaux pilotes 5G incluant les infrastructures.

    Valery Shorzhine, vice-président de MTS
    © Sputnik . Aliya Zaripova
    Valery Shorzhine, vice-président de MTS

    «Techniquement, nous sommes prêts, c’est-à-dire que l’équipement que nous achetons déjà convient à la 5G», a expliqué l’expert.

    Ce qu’il reste à régler entre les sociétés russe et chinoise relève de la mise au point. La question des fréquences pour la 5G est aussi ouverte. La discussion porte également sur le schéma de lancement de la technologie et du nombre d’opérateurs impliqués.

    Dans le contexte de la course technologique entre la Chine et les USA, il était plus facile de coopérer avec les Chinois dans le domaine des technologies 5G car Huawei était moins dépendante des États-Unis dans le développement de ce réseau.

    «Nous évaluons sobrement les risques liés aux sanctions imposées à Huawei dans différents domaines, car Huawei est moins dépendante de la technologie américaine dans certaines questions. De manière générale, nous considérons qu'en ce qui concerne la 5G, ils (Huawei) sont moins dépendants, car ils utilisent leurs propres technologies», estime-t-il.

    Sur fond d'inquiétudes quant au danger de la 5G pour la santé évoqué par des experts, le représentant de MTS reste optimiste. Selon lui, la nouvelle génération réseau n’est pas plus nuisible que les technologies 3G ou 4G.

    «Il y a le risque de radiophobie: les gens utilisent des fours à micro-ondes et personne ne pense à leur santé», a-t-il souri. «Le réseau 5G devient même plus dense, c’est-à-dire que la puissance de rayonnement diminue constamment. Comme les stations de base sont plus fréquentes, vous avez besoin de moins d’énergie pour passer de votre téléphone à la station de base», a ajouté M.Shorzhine. «les gens se plaignent le plus souvent de la proximité des stations de base, quand ils les voient. Mais en fait, ils reçoivent une plus grande dose de rayonnement de leur téléphone, et plus la station de base est éloignée du téléphone, plus les dommages, respectivement, sont considérables».

    L'accord de développement des technologies 5G en Russie a été signé par Huawei et MTS à la veille du Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019. La cérémonie officielle s'est déroulée au Kremlin en présence des chefs d’État Vladimir Poutine et Xi Jinping.

    Tags:
    technologies, technologie 4G, technologie 5G, coopération, accord, Russie, Chine, Huawei
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik