International
URL courte
6419117
S'abonner

Donald Trump a annoncé avoir signé un decret instaurant de nouvelles sanctions «lourdes» à l'encontre de l'Iran et son Guide suprême Ali Khamenei.

Dans le sillage de la destruction d'un drone US par un missile iranien, le locataire de la Maison-Blanche a annoncé des sanctions «lourdes» à l'encontre de la République islamique et son Guide suprême Ali Khamenei. 

«Nous continuerons à faire monter la pression sur Téhéran», a promis Donald Trump depuis le Bureau ovale.

Selon lui, les sanctions américaines visant l'Iran pourraient rester en vigueur «pendant des années». Elles ont notamment pour l'objectif d'empêcher l'accès de Téhéran à divers instruments financiers, a expliqué le Président. Les «actifs de l'ayatollah Khamenei» et ceux de son équipe «ne seront pas épargnés», a souligné M.Trump.

Il a également fait valoir que l'imposition de nouvelles sanctions n'était pas liée à l'incident impliquant le drone américain. «C'était quelque chose qui devait de toute façon se produire», a affirmé le numéro un des États-Unis.

Dans le même temps, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a annoncé que les USA allaient imposer des sanctions contre le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. Huit hauts gradés du Corps des gardiens de la révolution islamique étaient également sanctionnés, a-t-il déclaré.

Les tensions sont montées d’un cran entre Washington et Téhéran après la destruction le 20 juin par l’Iran d’un drone américain RQ-4A Global Hawk se trouvant, selon Téhéran, dans son espace aérien, ce que contestent les États-Unis.

Précédemment, Washington avait imputé à l’Iran l’attaque de deux pétroliers dans le golfe d’Oman, non loin du détroit d’Ormuz.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Macron: la France va envoyer le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval au Levant
À l’inverse de Trump, l’armée US reconnaît que les frappes iraniennes ont fait des blessés
Tags:
Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), États-Unis, Donald Trump, sanctions, ayatollah Ali Khamenei, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik