Ecoutez Radio Sputnik
    Réacteur nucléaire

    L’Iran viole-t-il l’accord sur le nucléaire en enrichissant de l’uranium?

    © AFP 2019 Guillaume Souvant
    International
    URL courte
    13291

    Le politologue iranien Imad Abshnaz a déclaré à Sputnik que l’accord sur le nucléaire iranien n’imposait pas à Téhéran de cesser toutes ses activités d’enrichissement de l’uranium, mais seulement d’exporter toutes les quantités produites excédant «300 kilogrammes» par jour.

    Dans un entretien accordé à Sputnik, Imad Abshnaz, politologue iranien, a affirmé que «les activités de l’Iran dans l’enrichissement de l’uranium ne sont pas contraires à l’accord sur le nucléaire» signé avec les partenaires occidentaux et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Il a souligné que c’était les États-Unis qui, par leur comportement, violaient l’accord.

    L’expert a rappelé que l’accord sur le nucléaire iranien n’imposait aucune limite quotidienne d’enrichissement de l’uranium à l’Iran, «mais seulement de vendre le surplus de production au-delà des 300 kilogrammes à un pays tiers».

    «Mais les États-Unis ont annoncé des sanctions contre tout pays achetant de l'uranium [enrichi, ndlr] ou de l’eau lourde à l'Iran», a-t-il déclaré. «Il n’y a pas de limite en terme de quantité à l’enrichissement de l’uranium, pourtant l'Amérique a estimé que l'imposition de sanctions forcerait l'Iran à arrêter ses activités dans ce domaine», a-t-il ajouté, précisant que son pays produisait environ «460 kilogrammes d’uranium enrichi par jour».

    M.Abshnaz a conclu en appelant les pays européens à respecter leurs engagements envers l’accord nucléaire et à faire pression sur leur partenaire américain pour qu’il lève les sanctions à l’encontre de l’Iran. Il a par ailleurs souligné que contrairement aux occidentaux, la Russie et la Chine souhaitaient l’application de l’accord nucléaire en l’état.

    En mai 2018, Donald Trump a annoncé le retrait unilatéral des États-Unis de l’accord sur le programme nucléaire iranien, rétablissant les sanctions américaines contre la République islamique. Il s’agit entre autres d’un embargo sur les produits pétroliers, les secteurs aéronautique et minier ainsi que l’interdiction d'utiliser le dollar américain dans les transactions commerciales avec l'Iran.

    Lire aussi:

    La Corée du Nord saisit un navire russe
    La police belge aux supporters algériens: «pour nous, les champions, c'était vous ce soir-là!» - photos
    La Syrie dénonce une attaque israélienne contre son territoire
    Tags:
    programme nucléaire iranien, usine d'enrichissement d'uranium de Natanz, enrichissement d'uranium, uranium, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik