International
URL courte
9151
S'abonner

Une nouvelle faille «potentielle» a été révélée dans le Boeing 737 MAX, a annoncé l'autorité américaine de l’aviation. Elle a demandé à Boeing de remédier à ce risque, sans toutefois en dévoiler les détails.

L’administration fédérale américaine de l'aviation (FAA) a identifié un nouveau risque «potentiel» lié à l’avion Boeing 737 MAX, a annoncé le 26 juin l'agence à Sputnik. La société Boeing devra ainsi traiter cette nouvelle faille «potentielle» pour remettre ses appareils en service, ce qui pourrait retarder l'essai en vol du 737 MAX modifié.

Ce nouveau problème a été découvert lors d’un test sur simulateur mené la semaine dernière et l’on ignore encore s’il peut être résolu à l’aide d’une mise à jour du logiciel ou si une solution matérielle plus complexe sera nécessaire.

L’interlocuteur de Sputnik a indiqué que la FAA surveillait attentivement les tests du nouveau logiciel pour le 737 MAX. Aucun délai concret n’a pour l’instant été annoncé quant à la remise en service de l’appareil, le régulateur ajoutant que l’interdiction, décrétée peu après le crash d’un 737 MAX en Éthiopie en mars dernier, ne serait levée que quand la sécurité sera garantie.

En mars dernier, les Boeing 737 MAX ont été immobilisés aux États-Unis, tout comme dans le monde entier, après que deux de ces appareils se sont écrasés en moins de cinq mois. Le 10 mars, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, avec à son bord 157 personnes, s'était écrasé au sud-est d'Addis-Abeba sans laisser de survivants. En octobre 2018, un autre aéronef de ce type, de la compagnie indonésienne Lion Air s'était, lui, abîmé en mer de Java, tuant 189 personnes.

Lire aussi:

Nouvelle attaque dans une école maternelle en Chine – vidéo
Plusieurs sangliers «poursuivis, heurtés puis écrasés» dans les Vosges – photo, vidéo
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Brûler vif une personne n’a pas été reconnu comme un acte barbare par la cour d’assises de Douai
Tags:
aviation, États-Unis, faille, Boeing 737 MAX
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook