International
URL courte
7421
S'abonner

Un objet qui pourrait avoir été un missile a touché une zone montagneuse de la partie turque de Chypre sans faire de victimes, ont annoncé les autorités chypriotes turques.

Un objet volant non identifié qui pourrait avoir été un missile s'est écrasé le 1er juillet au nord de Nicosie sans faire de victimes, a déclaré un responsable de la République turque de Chypre du Nord (RTCN).

L'explosion a retenti vers 01h00 du matin et a déclenché un incendie dans la région de Tashkent, également appelée Vouno, dans la partie turque de l'île, ont précisé les autorités.

Des responsables étudient les débris découverts sur le lieu de l’impact, selon une déclaration publiée sur Twitter par Kudret Ozersay, ministre des Affaires étrangères de cette République dont l'indépendance n'est reconnue que par la Turquie.

«Selon les informations que j'ai reçues de nos sources militaires, la cause de l'accident survenu ce soir n'était pas un hélicoptère ou un de nos véhicules similaires», a-t-il écrit. «Nos soldats, policiers et pompiers procèdent à des inspections».

Selon le ministre, la cause reste incertaine mais «les premières découvertes indiquent que l'objet qui a causé l'explosion était un avion transportant des explosifs ou un missile».

«Selon des conclusions préliminaires, un missile de fabrication russe faisant partie d'un système de défense antiaérienne déclenché lors d'un raid aérien contre la Syrie est tombé sur notre pays hier soir», a ensuite écrit Kudret Ozersay.

Lors d’une rencontre avec le chef de l’état-major turc Yasar Guler, M.Ozersay a déclaré qu’il n’y avait «aucune raison de s'inquiéter». «L’incident a eu lieu lors d’une frappe massive contre le territoire syrien dimanche soir. Un missile venant du territoire syrien est tombé par hasard sur notre territoire.» L’explosion aurait eu lieu lors de la chute du missile, avant qu’il ne frappe le sol, a-t-il encore précisé.

Il ne s’agit pas de gaz toxique, la population peut rester calme, a assuré le Premier ministre de la RTCN, Ersin Tatar.

Le ministère chypriote des Affaires étrangères a aussi commenté la situation:

«Les autorités de la république de Chypre étudient les données sur l’objet volant qui aurait explosé peu après minuit au-dessus du territoire occupé de la république de Chypre et dont les débris sont tombés près du village de Vouno. Les autorités chypriotes sont en contact avec les autorités des pays voisins et d’autres États amis en vue de collecter des informations supplémentaires. Pour l’instant, il est impossible de faire des conclusions définitives sur l’incident».

Chypre est divisée en deux depuis 1974, lorsque la Turquie a occupé la partie nord de l'île, devenue la République turque de Chypre du Nord. Alors que la République de Chypre est internationalement reconnue comme le seul État légitime, la Turquie maintient une présence militaire dans la RTCN, qui n'est reconnue que par Ankara comme un État indépendant. Les négociations sur la réunification sous l'égide de l'Onu se poursuivent depuis des années.

Lire aussi:

Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois morts dont un aurait été décapité
Le reconfinement pourrait en réalité durer jusqu’à la fin du mois de janvier
Les trois attestations de déplacement différentes obligatoires pour sortir durant le reconfinement 
Tags:
Turquie, Kudret Ozersay, Nicosie, ovnis, missile, Chypre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook