International
URL courte
10220
S'abonner

Au moins 23 personnes ont été tuées et 300 sont portées disparues après une attaque contre un village dans le centre du Mali, a annoncé un maire local cité par Reuters.

Une attaque contre un village d'éleveurs Peuls, Saran, situé dans le centre du Mali, a fait dimanche 30 juin au moins 23 morts et 300 disparus, a annoncé ce lundi 1er juillet Maliactu.info se référant au maire du village voisin d'Ouenkoro, Harouna Sankaré.

Plus de 800 personnes ont été déplacées vers Ouenkoro, alors que les assaillants ont encerclé un autre village, Bidi, d'après le site.

«La situation est tendue à Saran, après repli tactique de l’armée [...], un autre village Bidi a été attaqué», a indiqué le maire Harouna Sankaré.

«Ne trouvant personne à Bidi, les assaillants ont incendié le village et attaqué le bétail», a ajouté M.Sankaré cité par Reuters.

Deux communautés Peuls ont été prises pour cible dimanche soir au milieu d'une série d'attaques entre des bergers Peuls et des agriculteurs de l'ethnie Dogon dont la rivalité a été attisée cette année par la présence croissante de groupes islamistes armés, note Reuters.

Les violences entre membres de l'ethnie Dogon, pratiquant majoritairement l'agriculture, et les Peuls, traditionnellement éleveurs, ont fait plusieurs centaines de morts depuis le début de 2019 au Mali. Ainsi, le massacre de plus de 150 Peuls fin mars est l'attaque la plus meurtrière dans l'Histoire récente du Mali, d'après Reuters.

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
La plus forte augmentation de cas de Covid-19 en France en 24 h depuis fin avril
Tags:
attaque, disparus, morts, Mali
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook