International
URL courte
14534
S'abonner

Suite au sommet du G20 au Japon, les copies du thermos du Président russe font un carton sur la plateforme chinoise de vente en ligne Taobao. La montée en flèche de cette demande est due au fait que pendant un dîner du G20 M.Poutine s’est servi d’un thermos personnel tandis que les autres chefs d’État utilisaient des verres ordinaires.

Après que des images prises pendant un dîner des chefs d’État du G20 ont dévoilé le Président russe trinquer avec le Premier ministre japonais et le Président des États-Unis à l’aide d’un thermos, des copies de celui-ci font un carton sur la plateforme chinoise de vente en ligne Taobao. 

Selon le journal Global Times, des centaines de magasins de vente en ligne mettent en avant un thermos arborant les armoiries russes et présenté comme de «haute qualité» et «utile pour la santé».

«La copie exacte du thermos de Poutine est mise en prévente. Elle sera livrée dans deux semaines», indique une annonce publicitaire citée par le Global Times.

Un vendeur a signalé avoir déjà reçu plus d’une centaine de commandes. Selon lui, l’achat de ce thermos sera «un cadeau idéal pour tout ami».

Pendant le sommet du G20, la presse a signalé que Vladimir Poutine avait amené son propre thermos au dîner des chefs d’État.

D’après une vidéo, après que le toast a été porté, Vladimir Poutine a trinqué avec le dirigeant japonais et le Président des États-Unis en choquant son thermos contre leurs verres. 

D’après le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, le Président y a bu son thé préféré.

«C’est en raison du fait qu’il boit constamment le thé de ce thermos», a-t-il expliqué.

Lire aussi:

En marche vers une nouvelle crise? La dette des entreprises explose... et est de moins bonne qualité
Quelle a été la réaction de l’épouse de Benjamin Griveaux à la publication de ses vidéos X?
Erdogan qualifie de «guerre» la situation actuelle à Idlib
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
vente en ligne, sommet, G20, Vladimir Poutine, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook