International
URL courte
Incendie à bord d’un sous-marin de recherche russe (7)
11193
S'abonner

La Russie n'a envoyé aucune note aux autorités norvégiennes sur une prétendue «explosion de gaz» à bord de son sous-marin accidenté, contrairement aux informations diffusées par certains médias, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Le ministère russe de la Défense a démenti les informations diffusées par certains médias selon lesquelles Moscou aurait informé l'agence norvégienne de sûreté nucléaire d'une «explosion de gaz» à bord de son sous-marin accidenté.

«Les actions courageuses de l'équipe ont permis d'éteindre l'incendie à bord de l'engin sous-marin. Aucune note consacrée à cet engin sous-marin de recherche n'a été envoyée à la Norvège», a indiqué le ministère.

Plus tôt dans la journée, le ministère de la Défense a annoncé qu'un incendie avait fait 14 morts le 1er juillet à bord d'un sous-marin de recherche se trouvant dans les eaux territoriales russes. Les marins ont été intoxiqués par les fumées. L'incendie s'était déclaré lorsque l'engin réalisait des mesures bathymétriques pour déterminer la topographie du sol marin. 

D'après le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, l'appareil accidenté, qui se trouve actuellement à la base navale de Severomorsk, est en train d'être inspecté en vue d'établir les causes de la tragédie.

Lors d'une réunion avec le ministre Choïgou, Vladimir Poutine a exprimé ses condoléances aux familles des marins ayant trouvé la mort dans l'incendie.

Le Comité d'enquête de Russie étudie les circonstances du drame, d'après son service de presse.

Dossier:
Incendie à bord d’un sous-marin de recherche russe (7)

Lire aussi:

Un homme menotté frappé et jeté au sol lors d’une interpellation à Neuilly-sur-Marne – vidéo
Twitter signale un tweet de Trump sur les émeutes de Minneapolis pour «apologie de la violence»
LREM comptabilise sur la loi Avia la voix d’un député décédé il y a des semaines
Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Tags:
sous-marin, Russie, ministère russe de la Défense
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook