International
URL courte
2482
S'abonner

La Chine est sur le point de fusionner les deux plus grands groupes de construction navale du pays – la China Shipbuilding Industry Corp (CSIC) et la China State Shipbuilding Corp (CSSC). Lundi 1er juillet, leurs entités cotées dans des avis financiers distincts ont annoncé leur projet de fusion.

Le projet de fusion de la China Shipbuilding Industry Corp (CSIC) et de la China State Shipbuilding Corp (CSSC), qui dominent le secteur de la construction navale en Chine, est prévu par le gouvernement chinois pour créer un acteur de premier plan mondial. Cette idée s’intègre au plan industriel «Made in China 2025» qui compte faire du pays un leader de la production manufacturière grâce au développement des hautes technologies.

Dans le cadre de cette fusion à venir, la Chine souhaite créer un poids lourd industriel et militaire d’État qui pourra rivaliser avec les concurrents internationaux et qui permettra au pays d’être mieux armé.

La CSIC et la CSSC disposent de multiples chantiers navals en Chine pour y construire différents types de bateaux, comme des porte-avions pour la marine chinoise et des navires de transport de conteneurs, de pétrole et de gaz pour les sociétés commerciales du monde entier.

Ensemble, les deux groupes ont généré l'an dernier un chiffre d'affaires de 66 milliards d'euros et des bénéfices proches d’un milliard. L'année dernière, les commandes reçues par les deux groupes chinois représentaient environ 13% du marché mondial.

L’unification des deux entreprises chinoises pourrait alors aider la Chine à obtenir un géant de dimension internationale, capable de réaliser le «rêve chinois» de reconquête exprimée par Xi Jinping.

Toutefois, le projet de fusion entre les deux groupes doit encore obtenir l'aval des autorités concernées par cette opération et de nombreux détails restent encore à régler avant de voir émerger ce géant de la construction navale chinoise, précisent les représentants des deux entreprises.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
Chine, fusions-acquisitions, fusion, coopération navale, chantiers navals, forces navales, groupe naval
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook